L’Agence de sécurité israélienne (NSA), une société israélienne spécialisée dans le développement de logiciels espions, a annoncé l’an dernier qu’elle avait mené des négociations avancées pour vendre des systèmes de surveillance et de pénétration de téléphones intelligents aux services de renseignement saoudiens.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon le journal israélien, des négociations ont eu lieu à Vienne, capitale autrichienne, en juin 2017, quelques mois avant que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman ne lance une campagne contre ses opposants dans le royaume et à l’étranger.

Selon Haaretz, des hommes d’affaires israéliens représentant l’NSA ont assisté aux négociations, ainsi qu’Abdullah al-Mulihi, proche collaborateur de l’ancien chef du renseignement saoudien, le prince Turki al-Faisal, et Nasser al-Qahtani, qui s’est lui-même désigné comme chef adjoint du service de renseignement saoudien.

Le journal a souligné que la réunion n’était pas la première et unique, mais qu’il y avait d’autres réunions à Chypre par le biais d’intermédiaires.

Le journal cite la compagnie israélienne qui avait déclaré qu’elle opérait dans le respect de la loi et que ses techniques étaient utilisées pour lutter contre la violence, le crime et le terrorisme.

Au cours des négociations, la société faisait la promotion du programme Pegasus 3, capable de pénétrer les téléphones mobiles sans que la victime soit au courant de la pénétration ou d’envoyer quelque chose sur son téléphone.

Selon le journal français Le Figaro, le célèbre éducateur américain Edward Snowden et l’institut de recherche canadien Citizens Lab ont confirmé que l’Arabie Saoudite avait utilisé Pegasus III pour suivre les mouvements du journaliste Jamal Khashoggi, qui avait été liquidé au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Il y a environ un mois, le quotidien israélien Jerusalem Post a annoncé qu’Israël avait vendu pour 250 millions de dollars de dispositifs d’espionnage à l’Arabie saoudite, affirmant que ces systèmes étaient les armes à espionnage les plus sophistiquées fabriquées par Israël et étaient vendues pour la première fois à un pays arabe.

Le 3 octobre, le site Internet du Times of Israel a confirmé que les autorités saoudiennes avaient utilisé la technologie de pirate israélien pour espionner les militants politiques et les opposants politiques à l’étranger.

Le copié collé des contenus pour les sites et blogs est interdit, seul le lien URL est autorisé . Contactez nous en cas de besoin : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !