L’application de la souveraineté d’Israël en Judée-Samarie et dans la vallée du Jourdain sera plus limitée et moins étendue que prévu initialement, selon les pays arabes modérés qui ont récemment communiqué cela à de hauts responsables palestiniens, ont confirmé des sources diplomatiques arabes à Israel Hayom.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Des sources ont noté que des responsables israéliens et américains à Jérusalem et à Washington ont décidé d’appliquer la souveraineté entre juillet et septembre. Un haut responsable du bureau du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a également confirmé les détails, affirmant que les messages avaient été transmis à Abbas et à ses conseillers par l’intermédiaire de hauts dignitaires de pays arabes modérés à la demande d’Israël et de l’administration américaine.

Selon un haut responsable arabe, Abbas et ses conseillers principaux ont été informés que la souveraineté israélienne dans certaines parties de la Judée et de la Samarie était une « conclusion prévisible, mais qu’ en raison des appels de dirigeants arabes modérés, dont le roi Abdallah de la Jordanie, la souveraineté serait appliquée mais assouplie, une décision qui a été prise à Jérusalem et à Washington qui préfèrent appliquer l’initiative progressivement, avec des variantes pour un calendrier plus flexible.  »

Le responsable a ajouté que la souveraineté israélienne s’appliquerait initialement dans « de vastes zones de la vallée du Jourdain, où la population est presque exclusivement juive ». Le but de cette mesure, a déclaré le responsable, était d’empêcher les Palestiniens de se déplacer vers des zones proches de la vallée du Jourdain dans le but d’obtenir la citoyenneté israélienne.

Un haut responsable du bureau d’Abbas, qui a également confirmé les détails, a déclaré à Israël Hayom: « Nous avons des informations selon lesquelles la Jordanie, l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis et Bahreïn qui ont tacitement accepté le plan de souveraineté israélienne, ont reçu des critiques de palestinien pour ces pays, ce qui a été une source d’inconfort pour les dirigeants arabes qui ne veulent pas de troubles internes dans leur pays en raison de la mise en œuvre de la souveraineté d’Israël. » Étant donné que le plan a a suscité des critiques en Israël de la part de la gauche, et principalement de la droite, il a été proposé d’appliquer le plan sur une base limitée selon un calendrier flexible, plutôt que de le faire en même temps. La proposition a été soutenue par Jérusalem et Washington, et lors de récents entretiens entre de hauts responsables américains et de hauts responsables de pays arabes modérés, les Américains ont demandé que les messages ci-dessus soient relayés aux Palestiniens .  »

 

Le haut responsable palestinien a ajouté que, selon les messages, l’application de la souveraineté dans les grands blocs de villages aura lieu à des stades ultérieurs, pas en juillet, et comprendra initialement Maale Adumim et de grandes parties du Gush Etzion.

« Israël essaie de prévenir les conflits dans les zones contrôlées par l’ Autorité palestinienne et entre les populations arabes, en outre, avec le soutien des États-Unis et des pays arabes modérés, il mettra en œuvre le plan de souveraineté en plusieurs phases », a déclaré le responsable.

Vendredi, pendant ce temps, l’ambassadeur des EAU aux Etats-Unis a mis en garde Israël contre l’offre souveraine, affirmant que cette mesure « annulerait » les efforts d’Israël pour améliorer ses relations avec les pays arabes.

 

L’envoyé des Émirats arabes unis Yousef al-Otaiba était l’un des trois ambassadeurs arabes qui ont assisté à la présentation en janvier par le président américain Donald Trump sur son plan pour le Moyen-Orient, qui permet à Israël d’élargir son souveraineté d’environ 30% de la Judée et de la Samarie et qui a été immédiatement rejetée par les Palestiniens .

Dans un éditorial publié par Yediot Ahronoth, al-Otaiba, il a été averti que la souveraineté planifiée d’Israël « déclencherait la violence et réveillerait les extrémistes ».

« Cela enverra des ondes de choc dans toute la région, en particulier en Jordanie, dont la stabilité, souvent considérée comme acquise, profite à toute la région, en particulier à Israël », a écrit Al-Otaiba.

Les Émirats arabes unis, un allié militaire proche et influent des États-Unis, ont été au centre des efforts d’Israël ces dernières années pour améliorer les liens avec les pays arabes du Golfe qui partagent ses préoccupations concernant Iran.

Les deux pays n’ont pas de relations diplomatiques officielles, mais les Emirats ont autorisé la visite de responsables israéliens et l’hymne national israélien a été joué après qu’un athlète a remporté la médaille d’or lors d’un tournoi de judo à Abu Dhabi. Israël a également une petite mission représentant ses intérêts à l’Agence internationale pour les énergies renouvelables à Abu Dhabi.

Al-Otaiba a averti que la souveraineté serait un grand coup.

« La souveraineté va sans aucun doute et immédiatement changer les aspirations israéliennes à améliorer la sécurité et les liens économiques et culturels avec le monde arabe et avec les Emirats Arabes Unis », a-t-il ajouté.

Le ministère des Affaires étrangères des EAU a ensuite tweeté l’article en hébreu.

Lior Haiat, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a de nouveau tweeté le message, disant que c’était une « agréable surprise » de lire le tweet en hébreu. Il a noté que la paix était une opportunité pour toute la région et que le plan américain était un « point de départ pour réaliser cette vision ».

« Aux Émirats arabes unis et dans une grande partie du monde arabe, nous voudrions croire qu’Israël est une opportunité, pas un ennemi. Nous faisons face à trop de dangers communs et voyons le grand potentiel de liens plus chauds « , a écrit al-Otaiba.

« La décision d’Israël sur la souveraineté sera un signal sans équivoque pour voir si elle le voit de la même manière. »

Les dirigeants européens se sont également prononcés contre le plan de souveraineté. Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a déclaré à l’allemand Der Spiegel que la souveraineté serait une « violation grave » du droit international et que les pays européens devraient essayer de l’empêcher.

De nombreux dirigeants israéliens ont fait valoir qu’Israël devait garder le contrôle total de la vallée du Jourdain pour répondre à ses besoins de sécurité. Les dirigeants israéliens ont depuis longtemps exprimé la crainte que le retrait de la vallée ne puisse les ouvrir à une future invasion arabe par l’est.

Mais dans une interview accordée à un média en langue arabe, l’ancien Premier ministre Ehud Olmert a rejeté ces préoccupations comme des « absurdités ».

« Nous pouvons défendre notre frontière sans la vallée du Jourdain, et quiconque dit qu’il est important pour la sécurité ment aux gens », a-t-il déclaré dans une interview à Elaph, un média privé saoudien basé au Royaume-Uni.

Olmert a déclaré à Elaph qu’il avait conclu un accord avec le roi Abdallah de Jordanie pour déployer des soldats de la paix de l’OTAN le long de la frontière après le retrait israélien.

Olmert est un critique sévère de Netanyahu, qui l’a remplacé.

Certains des lecteurs me disent qu'ils ne recoivent plus les notifications d'Infos Israel News et des autres sites comme Rak Be Israel ou CQVC, je vous ai fait cette petite vidéo pour vous aider à faire revenir les notifications de façon très simple ! 🙂 Bonne journée à tous !    


 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr