Israël transfère plus d’un milliard de dollars à l’Autorité palestinienne

Israël a débloqué plus d’un milliard de dollars de fonds retenus à l’Autorité palestinienne, a déclaré mercredi un haut responsable de l’Autorité palestinienne, des semaines après le renouvellement de la coordination entre les deux parties.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

«Le gouvernement israélien transfère tous les quotas financiers de la liquidation sur le compte de l’Autorité palestinienne, soit trois milliards et 768 millions de shekels», a écrit le ministre des Affaires civiles de l’Autorité palestinienne Hussein al-Sheikh sur Twitter, se référant aux taxes, y compris les droits de douane que l’État juif perçoit au nom de l’Autorité palestinienne.

En mai, l’Autorité palestinienne a cessé de se coordonner avec Israël, et le chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré que c’était en réponse aux projets israéliens d’appliquer la souveraineté sur certaines parties de la Judée et de la Samarie.

Plus tard, Israël a suspendu ses plans d’annexion, en échange d’un accord de normalisation des relations avec les Émirats arabes unis, annoncé en août.

En arrêtant la coopération avec Israël, l’Autorité palestinienne a également cessé d’accepter le transfert des taxes – en particulier des droits de douane – perçues par Israël en son nom.

Publicité 

Plus tôt dans la semaine, un responsable israélien a déclaré à l’AFP, sous couvert d’anonymat, que « le cabinet de sécurité avait approuvé le transfert de l’argent à l’AP », sans en préciser le montant.

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, a déclaré lundi que les Palestiniens avaient un « droit » aux fonds, qui devraient alléger la pression sur l’économie de l’Autorité palestinienne au milieu d’une grave crise budgétaire.

Les fonctionnaires «prendront tout ce qui leur est dû. Ils ont fait preuve de patience pendant des mois et ce n’est qu’une question de plus pour que tout soit clair », a déclaré Shtayyeh.

Privée de ces revenus, l’Autorité palestinienne a dû réduire les salaires de ses fonctionnaires, à un moment où l’économie palestinienne avait commencé à lutter contre l’impact de la nouvelle pandémie de coronavirus.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦