The "Adir" jets first flight in Israel Pictured: "Adir" jet and F-16I "Sufa" Photo by: Maj. Ofer הטיסה הראשונה של מטוסי ה"אדיר" בשמי ישראל בתמונה: מטוס ה"אדיר" ומטוס ה"ספוה" צילום: רס"ן עופר Wikipedia

Le contrat avec la Croatie pour la livraison de 12 avions de combat F-16 modernisés en Israël a été annulé pour ce printemps ; Israël n’a pas réussi à convaincre la Maison Blanche d’autoriser la transaction.

Jeudi dernier, le gouvernement croate a annoncé qu’il accordait à Israël une semaine supplémentaire : si, au cours de cette période, les États-Unis n’autorisent pas les fournitures de F-16, le contrat sera annulé. L’ultimatum a expiré. Dans la soirée, le ministère de la Défense a officiellement annoncé que l’accord ne serait pas conclu « en raison de problèmes imprévus ». La partie croate a ouvertement admis que les Américains avaient contrecarré la mise en œuvre du contrat.

Selon les médias israéliens, le directeur général du ministère de la Défense, Udi Adam, s’est rendu en Croatie pour s’excuser de l’échec du contrat. Il a noté que « les deux parties étaient engagées dans un dialogue ouvert et professionnel, il n’était pas en leur pouvoir d’empêcher l’annulation du contrat ».

Au début de l’année, Israël a remporté le concours pour ré-équiper les forces aériennes croates. Le ministère de la Défense des Balkans a refusé d’acheter de nouveaux F-16 à la société américaine Lockheed Martin et a choisi des avions israéliens d’occasion, qui ont été modernisés et ré-équipés par Elbit, Aviation Industry et Raphael. Selon les termes du contrat, la Croatie devait payer plus d’un demi-milliard de dollars pour 12 F-16.

Cependant, les États-Unis se sont fermement opposés à l’accord. Selon les termes de la coopération en matière de défense entre les deux pays, Israël n’a pas le droit de revendre des armes américaines à des pays tiers sans le consentement du pays producteur. Donald Trump avec sa politique «America First» protège Lockheed Martin de la concurrence israélienne.

La question de la fourniture de F-16 a été discutée lors d’une réunion récente de Benjamin Netanyahu avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo au Brésil, mais n’a pas réussi à convaincre le gouvernement « ami ».

 

Pour rester informé 24/24, un seul clic ! 

 

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️