Les correspondants de Wallanews, Tal Shalev et Mikey Levy, ont mis en garde les Israéliens contre l’utilisation d’applications suspectes, du moins pendant la période pré-électorale.

Les journalistes rapportent que les applications de pays étrangers, y compris Yango, ne sont pas surveillées par la National Cyber ​​Security Authority, mais un député israélien s’est adressé à cet organisme pour lui demander de vérifier la sécurité d’utilisation du produit russe, potentiellement capable de suivre les utilisateurs. Selon les informations des journalistes, le Bureau de la protection de la vie privée a déjà commencé à contrôler Yango, bien qu’il refuse de le confirmer officiellement.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le site du Kiff : Tout ce que vous ne savez pas sur les avantages en Israel et ses découvertes, rendez vous sur Rak Be Israel !

À ce jour, environ 150 000 Israéliens ont téléchargé l’application Yango, et la société affirme que toutes leurs données personnelles sont stockées sur un serveur en Hollande, en totale conformité avec les normes européennes strictes en matière de confidentialité. Cependant, compte tenu de la relation de Yandex avec le gouvernement russe, Israël a tendance à être sceptique quant à ces assurances.

La réputation de la Russie en tant qu’État menant une «cyber-guerre» agressive contre le monde occidental a rendu la vie difficile aux sociétés de technologie russes. À l’automne 2017, les médias américains ont rapporté que l’anti-virus Kaspersky, très répandu dans le monde, était utilisé pour l’espionnage, et les services de renseignements israéliens ont découvert qu’ils avaient piraté le réseau interne de Kaspersky Labs.

❣️ SOUTENEZ L'EQUIPE D'INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.