Home Actualité en Israël La Hongrie et l’Autriche mettent en garde l’Union européenne contre les « doubles...

La Hongrie et l’Autriche mettent en garde l’Union européenne contre les « doubles standards » avec Israël

La Hongrie et l’Autriche ont averti mercredi leurs homologues de l’Union européenne de ne pas approuver un double standard contre Israël concernant les résolutions de l’UE.

Budapest et Vienne ont toujours été les seuls opposants aux critiques sévères exprimées par le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, contre l’État juif depuis que le gouvernement israélien a annoncé son intention d’aller de l’avant avec des plans d’application de la loi israélienne à de larges parties de la Judée et de la Samarie.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Borrell a déclaré la semaine dernière qu’il étudierait la possibilité d’imposer des sanctions à Israël s’il continuait la mesure, qui a le soutien des États-Unis.

L’Union européenne à 27 nations décide des mesures de politique étrangère par consensus, mais Borrell a ignoré à plusieurs reprises l’opposition d’une minorité d’États membres à ses menaces et condamnations contre Israël, selon Israel Hayom.

Lundi soir, Borrell, avec le soutien de 25 des États membres de l’UE, a publié une déclaration qui se lisait comme suit: «Nous demandons instamment à Israël de s’abstenir de toute décision unilatérale conduisant à l’annexion de tout territoire palestinien occupé et être, en tant que tel, contraire au droit international ».

Le ministre autrichien des Affaires étrangères Alexander Schallenberg a déclaré que son pays rejette les « préjugés » contre Israël et a appelé au dialogue avec le nouveau gouvernement, selon le site d’information autrichien Kurier.

Selon le Jerusalem Post, l’Autriche et la Hongrie ont exhorté Borrell à inviter vendredi le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi à la réunion du Conseil des affaires étrangères de l’UE.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a critiqué la « diplomatie des mégaphones » de Borrell et a déclaré : « Nous appelons à une approche de précaution progressive, sans précipitation et certainement sans aliénation d’Israël », a déclaré la source hongroise. « Nous pensons qu’Israël est un partenaire stratégique vraiment important dans la région méditerranéenne. »

La rhétorique belliqueuse de Borrell nuit à l’Union européenne, surtout s’il veut qu’Israël et les États-Unis le prennent au sérieux dans le cadre du processus de paix au Moyen-Orient, a déclaré un responsable du ministère.

La Hongrie et l’Autriche se sont opposées aux déclarations antérieures de Borrell contre Israël, dont une affirmant que l’application de la loi israélienne à la vallée du Jourdain et à certaines parties de la Judée et de la Samarie « ne resterait pas sans réponse », ce que le ministère des Affaires étrangères de Israël l’a décrit comme une menace.

Mercredi également, l’ambassadeur de France auprès des Nations unies, Nicolas de Rivière, a averti Israël que tout mouvement d’annexion « ne serait pas sans conséquences sur les relations de l’UE avec Israël ».

L’annexion « serait préjudiciable au rôle d’Israël dans le monde, à son intégration dans son environnement régional, ainsi qu’aux relations d’Israël avec ses partenaires », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur de Belgique aux Nations Unies, Marc Pecsteen, a déclaré au Conseil de sécurité que son pays restait « profondément préoccupé » par les parties de l’accord de coalition d’Israël qui lui permettrait d’étendre sa loi aux colonies israéliennes en Judée-Samarie au début Juillet.

Cela pourrait vous intéresser :   Secrétaire américain au Trésor visitera Israël cette semaine

« Nous appelons la communauté internationale à tout mettre en œuvre pour éviter de telles mesures », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Organisation des Nations Unies, Kelly Craft, a appelé les Israéliens et les Palestiniens à retourner à la table des négociations.

« Si les deux parties sont sérieuses au sujet de leur conversation, il est temps que les deux parties le prouvent », a-t-il déclaré.

Craft a déclaré au Conseil de sécurité des Nations Unies que les déclarations de « préoccupation » ne résoudraient pas le conflit israélo-palestinien.

« Ce conseil ne peut pas dicter la fin de ce conflit », a-t-il dit. « Nous ne pouvons qu’encourager les parties à s’asseoir ensemble pour déterminer comment elles veulent progresser. »

❤️ Depuis 10 ans, Infos-Israel. News vous apporte une actualité d'Israël quotidienne avec plus de trois millions de vues chaque mois. Nous essayons de développer sans cesse nos activités par l'ouverture d'autres sites personnalisés comme Rak Be Israel, CQVC, Israel Chrono, SOS Netivot car notre équipe chevronnée travaille avec le coeur ! Nous ne pouvons pas le faire sans le soutien financier de personnes comme vous. Soutenez nous ! ❤️

 


 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:
 

%d blogueurs aiment cette page :