L’ancien ministre de la Défense, Moshe Ya’alon, a reconnu jeudi que des responsables israéliens lorsqu’il était ministre de la defense avaient menti sur l’existence des tunnels d’attaque transfrontaliers du Hezbollah pendant des années avant que l’armée n’annonce cette semaine son intention de les détruire dans le cadre d’une nouvelle opération baptisée Northern Shield.

« Nous l’avons fait pour tromper l’autre partie », a-t-il déclaré à la radio militaire.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ya’alon a rejoint un groupe de responsables israéliens critiquant la manière dont l’armée avait tenté de détruire les tunnels d’attaque du Hezbollah.

Un certain nombre d’anciens responsables militaires et politiciens de l’opposition ont accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’avoir sur-dramatisé l’opération, bien qu’ils aient néanmoins reconnu son importance pour la sécurité d’Israël. Certains ont contesté l’idée de faire du Northern Shield une opération qui donne l’impression d’une campagne offensive plutôt qu’un effort ou une action.

« Il y a une exagération dans la façon dont elle a été présentée, et j’espère que cela ne nous causera pas de mal », a déclaré Ya’alon. « Mais la décision [de le faire] a été prise professionnellement et venait de l’armée. »

Pendant des années, les habitants du nord d’Israël ont déclaré avoir entendu le son de travaux de construction souterrains, mais ils ont été renvoyés à plusieurs reprises par les forces de défense israéliennes.

Au cours de son mandat de ministre de la Défense, Ya’alon a été interrogé au moins deux fois – en 2015 et 2016 – sur l’existence de tunnels d’attaque du Hezbollah pénétrant dans le territoire israélien en provenance du sud du Liban. Il a affirmé dans les deux cas qu’il n’y en avait pas.

Ces dernières années, des officiers des FDI ont également été interrogés sur la menace que représentent les tunnels du Hezbollah en provenance du Liban, et ils ont également nié explicitement que l’armée savait qu’ils existaient ou refusé de commenter.

En janvier 2015, Ya’alon a rejeté les affirmations des habitants du Nord selon lesquelles ils auraient entendu des bruits de construction d’un tunnel, déclarant à un groupe d’élèves du secondaire dans la ville de Kiryat Shmona que le bruit venait  «des chevaux dans une écurie voisine».

Il a toutefois ajouté que l’armée enquêtait néanmoins sur la question.

« Il y a deux ans, mes commentaires selon lesquels il n’y avait pas de tunnels dans le nord étaient un mensonge pour préserver la sécurité de l’État. » a dit Yaalon.

En mars 2016, Ya’alon a été plus explicite en informant les étudiants qui se préparaient à faire partie de l’armée : «dans le nord, nous n’avons encore découvert aucun tunnel», bien que l’armée ait déclaré cette semaine qu’elle avait déjà localisé des tunnels.

Ya’alon a déclaré aux étudiants que «le Hezbollah n’a même pas une bonne raison de creuser des tunnels dans le nord», car le groupe terroriste avait d’autres moyens d’infiltrer le territoire israélien.

Dans l’interview accordée jeudi à la radio de l’armée, Ya’alon a admis qu’il avait menti.

«Il y a deux ans, mes propos selon lesquels il n’y avait pas de tunnels dans le nord étaient un mensonge pour préserver la sécurité de l’État. Je ne voulais pas que le Hezbollah sache que nous savions », a-t-il déclaré.

Ya’alon a déclaré qu’il essayait également de «calmer» les habitants du nord.

Cependant, l’ancien ministre de la Défense maintenait toujours que la plupart des rapports émanant d’habitants du nord de cette époque étaient inexacts.

«Nous l’avons pris au sérieux. Nous avons regardé et nous n’avons rien trouvé», a-t-il déclaré.

«Même aujourd’hui, je continuerai à calmer les habitants du Nord. Aucun des tunnels n’atteint les communautés où les gens ont dit qu’ils avaient entendu parler du tunneling, ni dans aucune maison », a-t-il déclaré.

Les FDI ont déclaré croire que le Hezbollah envisageait d’utiliser les tunnels comme un élément surprise du lancement d’une future guerre contre Israël.

Mardi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait une affirmation similaire, affirmant que les tunnels faisaient partie d’un effort plus large visant à «infliger de grands dommages» à Israël et aux citoyens israéliens.

« La capture de parties de la Galilée par le Hezbollah est une menace concrète », a-t-il déclaré. « Cela fait également partie d’un effort terroriste régional et mondial mené par l’Iran ». Le tunnel découvert mardi au sud du village de Metulla, dans l’extrême pointe de la Galilée, devait apparemment être utilisé pour envoyer des terroristes lourdement armés dans la région et isoler Metulla du reste d’Israël.

Selon l’armée, dans un tel cas, d’autres membres du Hezbollah seraient également envoyés en Israël au même moment, parallèlement à une salve massive de tirs de roquettes et de missiles.

En affirmant avoir menti Yaalon a perdu définitivement la confiance de nombreux israéliens.

Il est des petits clics qui peuvent avoir un grand impact. Infos-Israel.News est un beau projet qui mériterait amplement qu’un vieil adage s’applique à lui : « les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Soutenez nous !

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

Vous avez un blog ou un site, et voulez partager nos articles, rendez vous sur notre Page : Un texte d'introduction de l'article de votre choix de 600 mots avec le lien est à votre disponibilité et autorisé à la reproduction dans de telles conditions !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.