Le député Smotrich est il vraiment homophobe ou victime des fakes news des médias israéliens ?

Selon les médias israéliens,  » le député sioniste religieux Betzalel Smotrich a accusé le défilé de la fierté LGBTQ+ à Tel Aviv d’avoir déclenché la récente épidémie de coronavirus en Israël » , lors d’un discours prononcé mercredi devant le plénum de la Knesset.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Ici, il y a eu une énorme fête d’infection (en juin) qui, je pense, a déclenché toute cette épidémie, toute cette vague. Personne n’a le courage de le dire parce que ce n’est pas politiquement correct, mais la Gay Pride, la grande frénésie là-bas à Tel Aviv, était le déclencheur de cette épidémie », a déclaré Smotrich.

🟦 ANNONCE 🟦

Le député a énuméré un certain nombre d’autres facteurs qui, selon lui, ont contribué à la propagation de l’épidémie, notamment les vacances à l’étranger et les musulmans qui ont voyagé pendant l’Aïd al-Adha.

Smotrich s’est plaint qu’un verrouillage aurait probablement lieu pendant les fêtes juives en septembre également. « Le jour des fêtes juives, ce n’est pas grave. Nous ne prierons donc pas dans les synagogues. Nous ne danserons donc pas avec la Torah à Sim’hat Torah. Nous jeûnerons donc une journée entière à Yom Kippour et prierons dehors sous le soleil de plomb et nous ne célébrerons pas avec nos familles », a déclaré Smotrich.

Publicité 

Mais les médias israéliens et les députés gauchistes et anti religieux de l’actuel gouvernement ont sauté sur l’occasion pour accuser le député Smutrich d’homophobe sans faire part de la distinction de ses propos , qui n’accusait pas la communauté homosexuel mais les rassemblements de masse .

« Si vous avez oublié à quoi ressemble la combinaison dangereuse d’ignorance, de populisme, de frustration et de haine, Smotrich a donné un autre grand rappel hier », a déclaré jeudi Nitzan Horowitz, le premier ministre israélien de la Santé LGBTQ+ qui est du parti de la gauche extrême du Meretz.

« Contrairement à la déclaration de l’épidémiologiste autoproclamé, il n’y a aucun lien entre l’épidémie de Delta et les défilés de la fierté », a déclaré Horowitz. « L’homme qui a bâti sa carrière sur l’homophobie ne manque jamais une occasion d’inciter et de répandre la haine. »

Le député de Yesh Atid, a rejoint cet élan d’accusations injustifiées, Yorai Lahav Hertzanu, a également répondu aux déclarations de Smotrich, en disant « si c’est ce que vous pensez Betzalel, vous êtes invité à rester à deux mètres de moi ».

« La politique israélienne est tombée sur la touche ces deux dernières années. Elle a été reprise par des éléments qui font beaucoup plus de bruit dans les médias que leur représentation en public.

Ce matin, nous avons encore reçu un rappel du chef de l’Union nationale qui essaie de recueillir des voix et de justifier son existence politique, ce n’est certainement pas le sionisme religieux », a déclaré le député de Yamina, Nir Orbach sur Twitter. Pour rappel, le parti Yamina ‘qui veut dire de droite) a rejoint la gauche et a accepté de santionnait la =communauté Haredi par le biax du ministere des finance sLiberman.

« Personnellement, je m’oppose au défilé de la fierté, mais lier l’épidémie de coronavirus au défilé est une stupidité sans fondement, tout comme ils ont essayé de blâmer les haredim dans le passé », a déclaré Orbach. « La garantie mutuelle est l’une des lignes de coalition de la nouvelle administration, elle nous aidera à sortir de l’épidémie de coronavirus. Pas les laïcs contre les haredim et pas les Arabes contre les Juifs. Ensemble. »

Un communiqué de presse du parti sioniste religieux a qualifié le clip circulant de Smotrich de « Fakes News », Smotrich déclarant en réponse à l’indignation contre ses déclarations jeudi qu’il avait mentionné les défilés de la fierté comme l’une des causes de l’épidémie.

« C’est le rassemblement de masse qui propage le coronavirus, le but du rassemblement n’a pas d’importance », a déclaré Smotrich. « Ce qui compte, c’est le manque de courage et de leadership du [Premier ministre Naftali] Bennett pour prendre des décisions impopulaires et imposer de légères restrictions aux rassemblements, ce qui entraînera un verrouillage pour nous tous pendant les vacances de Tishri. »

Smotrich a dit des vérités difficiles à entendre mais il trouve inconcevable que ce soit a nouveau les communautés religieuses qui doivent payer ce manque de responsabilité de Bennet qui a autorise tant de personnes à défiler pendant une forte épidémie.

Malgré la forte opposition du parti aux droits LGBTQ+, les membres du Parti sioniste religieux ont souligné qu’ils ne sont pas homophobes ou ne font pas la promotion de la haine.

Orit Struck, n°5 sur la liste du parti, a déclaré à la chaîne de la Knesset en mars qu’elle « n’a jamais, jamais eu de sentiments négatifs envers les personnes LGBTQ+.

Michal Waldiger, n°2 sur la liste des sionistes religieux, a déclaré à Makor Rishon en février qu’elle avait « pas mal d’amis avec des enfants religieux et LGBTQ+. Au niveau de l’État – à quoi ressemblera l’espace public – c’est plus difficile. C’est un combat difficile auquel il faut réfléchir.

 

🟦 ANNONCE 🟦