Le géant de la société énergétique turc est en pourparlers avec Israël au sujet d’un approvisionnement en gaz pendant 20 ans !

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le géant de l’énergie turc, Turcas Petro a révélé à la Bourse d’Istanbul, les négociations pour un futur contrat pour l’acquisition de gisements de gaz naturel israéliens «Léviathan». Des entretiens ont débuté avec son entreprise dirigée à Istanbul, du nom d’Energjisi, appartenant au turc, Sabanci Holding et E.ON en Allemagne tel que rapporté par Reuters.

Il s’agit d’un contrat de 20 ans pour l’achat de gaz dont le volume s’élèvera à 7 milliards de mètres cubes par an, d’un montant de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Le volume total de gaz du «Léviathan» est estimé à 538 milliards de mètres cubes. Actuellement, le droit au développement et la production de gaz dans ce domaine appartiennent à la société israélienne « Delek » et la société américaine, Noble Energy. Dans un proche avenir, le partenariat comprendra un nouveau compagnon du géant australien, Woodside.

🟦 ANNONCE 🟦

Les livraisons se feront vers la Turquie par pipeline, qui est prêt à ouvrir à Turcas Petro. Les discussions sur la coopération énergétique sont en cours depuis plus d’un an, et sont actuellement ralenties suite aux mauvaises relations entre Jérusalem et Ankara.

Il a été suggéré que le pipeline de la mine, située à 100 km de Hadera fera partie du corridor Sud, la livraison du gaz se fera à partir de l’Irak et de l’Azerbaïdjan vers l’Europe.

Publicité 

Chypre, quant à lui, a construit une usine de liquéfaction de gaz pour la livraison vers l’Europe, et les développeurs du «Léviathan» pourront également participer au projet, mais Israël a choisi la direction de la Turquie.

 
🟦 ANNONCE 🟦