Samedi, le Hamas a publié une vidéo de l’opération infructueuse des forces spéciales israéliennes dans la bande de Gaza en novembre et a annoncé une récompense d’un million de dollars pour des informations sur les participants. Une partie des déclarations actuelles du Hamas est interdite de publication par la censure militaire.

Le 11 novembre, après la conclusion d’accords avec le Hamas, sept terroristes et le commandant local de l’aile militaire du Hamas à Khan Younès ont été tués lors d’une fusillade avec des combattants des forces spéciales secrètes israéliennes qui ont mené une opération secrète, mais ont été découverts. Au combat, un des officiers israéliens est mort, dont l’identité a été interdite de publication.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En réponse à «l’acte d’agression israélienne», le Hamas et le Jihad islamique ont lancé des centaines de missiles sur Israël. L’armée israélienne s’est limitée à une réponse restreinte. Le sens de l’opération spéciale qui a conduit à la crise reste un secret militaire à ce jour.

Samedi, le Hamas a annoncé l’achèvement de l’enquête du 11 novembre sur l’incident. Selon l’organisation terroriste, un groupe de 15 forces spéciales israéliennes (y compris des femmes) ont pénétré à Gaza plusieurs fois, présentant des documents contrefaits de travailleurs humanitaires. Le Hamas suppose que l’opération spéciale visait à installer du matériel d’espionnage qui avait été livré à l’avance par le poste de contrôle de Kerem Shalom.

Photo: le porte-parole de l’aile militaire du Hamas fait une déclaration à la chaîne de télévision « Shehab ».