Le Liban se vante d’une « nouvelle opportunité » pour des pourparlers maritimes avec Israël

Les dirigeants libanais ont indiqué leur volonté de poursuivre les négociations avec Israël sur la frontière maritime des pays, lors d’une réunion avec le conseiller principal américain pour la sécurité énergétique mondiale Amos Hochstein à Beyrouth mercredi.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le président libanais Michel Aoun a exprimé « la volonté du Liban de continuer à coopérer positivement » avec les pourparlers, a rapporté Arab News : « Nous avons une nouvelle opportunité de reprendre les négociations à Naquora, avec les nouveaux efforts américains déployés dans ce contexte », a déclaré le président du Parlement Nabih Berri, selon l’Agence nationale de presse libanaise.

Le ministre libanais des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib a également rencontré Hochstein. Le ministre a déclaré à l’issue de la réunion que « la question de la démarcation des frontières maritimes avec la Palestine occupée a été discutée et l’atmosphère était positive.

« Il a également été convenu de maintenir la communication et de s’efforcer d’aboutir à un résultat positif dans ce dossier, dans l’intérêt du Liban », a déclaré Beyrouth.

Le message du département d’État avant le voyage de Hochstein a indiqué qu’il était au Liban pour discuter d’une solution durable à la crise énergétique du pays.

Publicité 

« M. Hochstein soulignera également la volonté de l’administration Biden d’aider le Liban et Israël à trouver une solution mutuellement acceptable à leur frontière maritime commune au profit des deux peuples », indique le communiqué.

Le Liban et Israël ont entamé des négociations indirectes sur leur frontière maritime, sous la médiation des États-Unis l’année dernière. Après quatre séries de pourparlers, le processus s’est arrêté après que le Liban ait fortement augmenté ses demandes, faisant passer la zone contestée de 869 km² à 2 300 km². Cela inclurait le champ de gaz naturel de Karish North, dans les eaux économiques israéliennes, où le forage est déjà en cours.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦