« Consacre-moi tout premier-né, tout premier-né parmi les enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux : ils m’appartiennent.» (Shemos 13 2).

Quand on bénéficie d’un salut miraculeux, on « retire » pour ainsi dire de son compte en banque. Ainsi, le salut de l’un est « à crédit » et doit être payé avec les futures mitsvots. La bienfaisance de Dieu crée des obligations réciproques pour ceux qui ne méritent pas les avantages accordés. Ainsi, la bénédiction que nous récitons après avoir été sauvé d’une situation dangereuse, comme le birkat hagomel, peut être traduite par           « …. Celui qui accorde les prestations obligatoires. »

La rédemption du premier-né provient du fait que notre rédemption en Égypte était un miracle immérité, qui a donc créé une obligation de service supplémentaire pour Hachem. Le Kohen à qui le premier-né est racheté se substitue au premier-né pour s’acquitter de cette responsabilité supplémentaire.

Si on a seulement assez d’argent pour payer ses frais de pèlerinage à Jérusalem pour l’une des trois fêtes ou pour racheter son fils, le pidyon haben (rachat du fils) a préséance. Cela est surprenant, car généralement une mitzvah qui a un temps fixe a la priorité sur le pidyon haben, ce qui peut être accompli à une date ultérieure.

Lors des trois fêtes de pèlerinage, un Juif est venu voir et être vu par Hachem. Il était pour ainsi dire examiné par le roi afin de déterminer sa part de service dans le Royaume de Dieu et de définir ses responsabilités pour les mois à venir, lorsqu’il reviendrait chez lui pour servir Dieu avec la générosité qui lui avait été versée.

Pidyon haben, en revanche, est le paiement d’une dette en souffrance pour avoir eu un fils aîné, qui est le produit d’un miracle immérité. On ne peut pas commencer à établir de futures responsabilités et contributions au royaume de Dieu avant qu’il n’ait payé ses dettes passées à ce royaume. Le pidyon haben a donc préséance sur le pèlerinage à Jérusalem.

Puissions-nous reconnaître notre dette envers Hachem pour toutes les richesses imméritées qu’il nous fournit et nous engage à le servir de tout notre cœur et de toute notre âme.
(Rabbi Zev Leff)

Pour l’élévation des Âmes de Louise Yoheved Bat Noira Shoshana et Adina Gilda bat Louise Yoheved. Pour la guérison du soldat Nathaniel Ilan, fils de Sheina Tsipporah.

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️