Les drapeaux sont mis en berne : la France pleure la mort du policier héroïque

Un jour après l’attaque terroriste meurtrière dans la ville Trèbes dans le sud de la France, le pays est en deuil aujourd’hui (samedi) suite à la mort de quatre personnes, dont un policier qui a été pris en otage dans un supermarché de la ville. Le Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, 44 ans, est devenu un symbole et un héros quand il a demandé d’être remplacé en faveur d’autres otages détenus par les terroristes du Super U dans cette ville.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que Arnaud Beltrame « est tombé comme un héros » et a montré « un courage extraordinaire », après que le policier ait aidé à arrêter le terroriste de 25 ans, Radwan Akdim, qui a tué trois autres personnes. Le terroriste, qui s’est identifié comme un activiste de Daesh, a été abattu par la police lors d’une descente au supermarché. Ce matin, le ministre français de l’Intérieur, Gerard Colombe, a annoncé la mort du policier.

Dans une interview accordée à une station de radio locale, le frère de Arnaud Beltrame a fait l’éloge de son action. « Il a donné sa vie à des étrangers, il savait qu’il n’avait aucune chance, et si cela ne fait pas de lui un héros, je ne sais pas ce qu’il est d’autre », a déclaré son frère. Dans l’ensemble de la France, les drapeaux ont été mis en berne dans les postes de police, en signe de deuil pour la mort du policier et des civils. Plus tôt, Macron s’est référé à la blessure de Arnaud Beltrame et a annoncé qu’il se battait pour sa vie avant sa mort. Seize personnes ont été blessées dans l’attentat, dont deux grièvement.

Arnaud Beltrame a été décrit par Macron comme un homme qui «s’est battu jusqu’à la fin et n’a pas abandonné». Dans le cadre de son activité, Arnaud Beltrame a également servi en Irak en 2005 et a reçu une récompense pour son travail pour le maintien de la paix. À son retour en France, il a rejoint la Garde républicaine et gardé le palais présidentiel. L’année dernière, il a été nommé chef adjoint de la police dans le district, où se trouvait la ville de Trèbes.

Selon les rapports, le terroriste a exigé la libération de Salah ‘Abd a-Salam, qui a été impliqué dans des attaques terroristes à Paris en novembre dans lesquelles 130 personnes ont été tuées. Pendant ce temps, en France, deux personnes font l’objet d’une enquête pour implication dans une attaque dans le sud du pays, qui étaient les amis du terroriste.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   
🟦 ANNONCE 🟦