Les haineux d’Israël adorent prétendre qu’Israël se livre à un trafic d’organes ou qu’Israël prélève des organes de terroristes palestiniens sans leur permission.

Pourtant, ces personnes si morales se taisent face au véritable trafic d’organes commis par les pays arabes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Theguardian :

« Selon un rapport publié en 2018, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a collecté des données sur 700 affaires de trafic d’organes, principalement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Pourtant, ces chiffres sont au mieux conservateurs. La taille réelle du secteur est difficile à évaluer car la majorité des cas ne sont pas signalés, les victimes hésitant à se manifester de peur d’être expulsées, arrêtées ou honteuses.

Le commerce semble être florissant en Égypte, renforcé par une répression des réfugiés par les forces de sécurité financée par l’UE. Là-bas, l’environnement hostile créé par la détention arbitraire de migrants et la hausse des frais de passeurs constituent une occasion idéale pour les courtiers en organes peu scrupuleux qui s’attaquent à ceux qui cherchent désespé-rément des fonds pour traverser la Méditerranée. »

Scandaleux ? Les pays arabes sont censés agir de la sorte, la police morale est donc d’accord.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !