Les israéliens affluent sur les tombes des sages à la recherche de bénédictions et de miracles

Selon le site Israel Hayom, le Ministère du Tourisme considère plus de 100  sites officiels parmi les lieux saints •

🟦 ANNONCE 🟦

Chaque sage est associé à différentes demandes, tels que la santé, la richesse, l’amour ou la fertilité •

Publicité 

«Venir ici, c’est comme parler au secrétaire de Dieu », dit Suzy Shaked, un visiteur sur le  tombeau du rabbin Yisrael Abuhatzeira, l’un des lieux de pèlerinage les plus populaires.

A Netivot, Israël  ou se trouve le Kever de Baba salé, un  homme prie pour guérir ses jambes qui ont éclaté dans un accident de voiture. Une femme plaide pour plus de petits-enfants. ….

Ces croyants font partie d’un phénomène croissant en Israël, où des centaines de milliers de personnes issues de milieux radicalement différents se rassemblent sur les tombes d Avraham, Ishaak ou Yaacov ou des Rabbanims de notre temps à la recherche des bénédictions et l’attente de miracles.

Certains de ces sages sont considérés comme des  lieux de sépulture saints pour les musulmans. Mais pour les fidèles, le manque de preuves tangibles n’est pas pertinent. C’est l’expérience spirituelle profonde ou, pour certains, le désir désespéré d’être béni qui compte.

 «Venir ici , c’est être capable de parler au secrétaire de Dieu. C’est le plus proche, vous pouvez obtenir une réponse », a déclaré Suzy Shaked, une enseignante de 55 ans originaire de centre d’Israël, qui a visité le tombeau du rabbin Yisrael Abuhatzeira, l’un des lieux de pèlerinage les plus populaires.

Shaked a dit qu’elle voit Abuhatzeira, mieux connu comme Baba Sali, en tant qu’envoyé de Dieu. Une visite à son tombeau rend plus accessible ses demandes vis à vis  de Dieu. Elle est venue  prier sur  la tombe du Baba Salé pour marier son fils.

Bien qu’il n’existe pas de statistiques fiables sur la façon dont beaucoup d’Israéliens visitent les sites comme le tombeau du Baba Sali, les chercheurs disent que le nombre va en croissant.

Ils citent la montée en puissance des partis politiques religieux, l’influence des Israéliens d’origine nord-africaine qui, traditionnellement,pélérinent les tsdikims, et un désir de plus en plus important, même par les juifs laïcs de trouver un sens à leur vie grâce à un acte spirituel. Des éminents hommes d’affaires et des politiciens sont connus pour faire des apparitions sur les sites.

 « Il est difficile pour [les gens] de se contenter de la prière dans une synagogue où Dieu est très abstrait, qui et n’est pas accessible», a déclaré Doron bar,  qui étudie les sites. « Je pense que la visite d’un tombeau comme celui-ci donne une accession vers les demandes faites. »

Bar estime que le nombre de lieux de pèlerinage a augmenté et se compte par une centaire.

Le phénomène a donné naissance à une industrie touristique, où des autobus remplis de fidèles sont transportés d’un lieu de sépulture à l’autre pour faire connaitre  une variété de ces sites remplis d’histoire.

 «Les gens voient des résultats», a déclaré Benny Barzilai, qui dirige les voyages mensuels vers  des tombes. « C’est pourquoi cette visite a réussi. »

 

Le Grand Rav Abuhatzeira d’origine marocaine était vénéré et a accomplit des miracles. Après sa mort en Janvier 1984, sa hiloulla est fêtée tous les ans dans une ambiance hors du commun.

Aujourd’hui, sa tombe, dans la ville de Netivot dans le sud d’Israël attire des milliers de pèlerins. L’anniversaire de sa mort est particulièrement populaire, un moment pour se rapprocher de  Dieu.

C’est le second tombeau le plus visité en Israël, après celle de Yonatan Ben Uziel dans le nord d’Israël. Ce site, qui attire  un demi-million de personnes par an, est censé répondre aux prières pour le mariage

Bien que le lieu de sépulture des rabbins modernes comme Abuhatzeira ne sont pas remis en question, ceux de plus anciens sages sont soumis a des enquête et pas reconnu par un organisme officiel.

Un site près de la ville centrale de Modi’in est considéré par certains comme la tombe du prêtre juif Yohanan Ben Matityahu , l’un des héros de la révolte hasmonéenne contre les Grecs , il ya plus de 2.000 ans. Bien que n’étant pas officiellement reconnu, le site attire des centaines de pèlerins par an.

Au fil du temps, les mythes entourant les tombes ont émergé, et les juifs ont commencé à faire des pèlerinages . La coutume est pratiquée sur les tombes des sages juifs à travers le monde ainsi, y compris un pèlerinage massif annuelleen Ukraine.

Néanmoins, ces tombeaux attirent les Juifs de tous les milieux qui reviennent année après année parce qu’ils disent que leurs prières ont été exaucées.

Sarah Cohen, 69 ans, dit que sa fille est tombée enceinte après avoir prié pour elle sur la tombe de  Baba Salé

Cet article a été traduit par Alyaexpress-News du site Israëm Hayom, et n’étant pas un site spécialement religieux, j’ai trouve interessant de le faire lire aux lecteurs français.

🟦 ANNONCE 🟦