Un projet de loi proposé par le président du Comité de l’Intérieur de la Knesset, Yoav Kisch (Likoud), visant à diviser la Liste commune arabe en empêchant la consolidation de quatre partis arabes ensemble sur une liste de la Knesset, a été arrêté à la dernière minute. Selon un reportage de Channel 2 News, il apparaît que les partis Haredi étaient à l’origine du blocage du projet de loi du Likoud, ayant conclu un accord sur un certain nombre de questions et d’intérêts communs avec leurs collègues arabes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La liste arabe commune, la troisième plus grande faction de la 20e Knesset, est une alliance politique de quatre partis principalement arabes : Hadash, la Liste arabe unie, Balad et Ta’al, y compris les communistes, socialistes, féministes, islamistes et « palestiniens ». « Des nationalistes dont les agendas politiques séparés ne pourraient pas coexister dans le même cadre politique, autrement que comme un bloc strictement électoraliste.

En effet, la liste commune arabe a été forgée avant les élections de 2015 en réponse à la menace de porter le seuil de vote à 3,75%, ce qui signifie qu’un parti devait gagner près de quatre sièges à la Knesset avant de prendre son premier siège. La liste a obtenu 10,61% des voix – 446 583 – lui attribuant 13 sièges dans les 120 membres de la Knesset.

Le projet de loi Kisch, qui a été présenté lundi, détermine qu’une liste composée de trois partis recevrait un financement pour seulement deux, et qu’une liste avec quatre partis soit financée pour trois à la place.

« C’est un amendement qui vise à amener les partis à maintenir leurs positions et à les empêcher de se transformer en une liste d’épicerie dont le dénominateur commun est leur membre le plus extrême », a déclaré MK Kisch, en référence à Balad, un membre violemment antisioniste. Et un parti dont les membres comprennent Jamal Zahalka et Haneen Zoabi.

« Il n’y a aucune raison de permettre à plus de deux partis de se présenter sur une seule liste », a-t-il dit, ajoutant que l’amendement empêcherait une réunion conjointe de plus de deux partis en créant une incitation économique contre lui. « 

Apparemment, selon un accord en coulisse, en échange, les Haredim ont décidé de bloquer le projet de loi Kisch, et la liste arabe commune soutiendra la dernière version du projet de loi de Tsahal inspirée des Haredim.

Cette coopération se poursuit depuis un certain temps, selon le rapport Channel 2, et inclut le soutien aussi des Haredi contre la loi des Muezzins (interdisant l’utilisation des systèmes d’haut parleur des mosquées entre 23 heures et 7 heures du matin), ce qui est très important pour la Liste arabe commune. Une collaboration similaire est en cours concernant la loi sur la nationalité, renforçant le caractère juif de l’Etat.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

 

1 COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.