Jeudi, les pêcheurs de Gaza ont exprimé leur indignation devant la fermeture de la zone de pêche. Ils ne pouvaient pas aller en mer et nourrir leur famille selon leurs propos.

Le président du syndicat des pêcheurs, Nizar Ayash, a déclaré : «C’est une punition sévère et injustifiée. Les pêcheurs de Gaza n’ont rien à voir avec le lancement de ballons, ils cherchent simplement un moyen de subsistance. « 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il a également expliqué que si la zone de pêche était fermée, les pêcheurs ne participeraient pas aux manifestations contre le Hamas, comme Israël pourrait le croire : « Le siège de la bande de Gaza est un problème national ».

Actuellement, selon lui, 4 000 pêcheurs travaillent à Gaza et en nourrissent     50 000 autres. Chaque jour, l’industrie subira des pertes de 2 à 3 millions de shekels.

La zone de pêche au large de Gaza a été complètement fermée mercredi soir après la reprise du lancement en masse de ballons en territoire israélien et la survenue d’incendies.

De plus, hier soir un tir de roquette a été intercepté au Kibboutz Nirim où habitent des civils israéliens.

Le lieutenant Colonel arabe de Tsahal avait prévenu les gazaouis de faire pression sur leurs dirigeants pour stopper les attaques mais beaucoup ferment les yeux sur ces agressions quotidiennes en bordure de Gaza et parfois agissent et aide l’organisation terroriste du Hamas comme ces pécheurs qui ont essayé de faire passer des matières pour la construction de roquettes depuis la mer de l’Egypte vers Gaza et ont été interceptées par la marine israélienne.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !