Les tribus bédouines recrutées contre le sabotage de gazoduc

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Une nouvelle canalisation de gaz naturel a été attaquée dans la zone Égypte-Israël-Jordanie. En effet le gazoduc égyptien d’approvisionnement en gaz naturel à Israël et à la Jordanie a été attaqué pour la dixième fois cette année. Mais cette fois l’explosion n’a pas causé d’incendie parce que le pipeline qui traverse le nord de la péninsule du Sinaï, a été mise hors service en raison des précédentes attaques terroristes. L’explosion s’est produite à cinq kilomètres de la ville méditerranéenne d’Al Arish et environ 40-45km  de la bande de Gaza.

« L’attaque a été perpétrée par des explosifs déclenchés par des inconnus au moyen d’une télécommande », a déclaré une source de sécurité.

Publicité 

Aucune organisation n’a revendiqué la responsabilité de ces nombreux attentats sur le pipeline depuis le début des émeutes qui ont  fait tomber le président Hosni Moubarak en Février. Cette dernière attaque a détruit le tuyau mais il n’y avait pas de feu parce que l’approvisionnement en gaz a été coupé dans la dernière attaque terroriste du 28 Novembre. Le gouvernement égyptien a annoncé des mesures de sécurité accrues qui restent assez surprenante car il a été décidé que  la surveillance de l’installation des systèmes d’alarme sera effectuée après un recrutement des tribus bédouines locales qui vont  patrouiller aux alentours de  l’oléoduc.

🟦 ANNONCE 🟦