Le rabbin Shlomo Aviner, l’un des principaux rabbins du sionisme religieux qui a signé la lettre révélée hier à Walla ! News contre Ayelet Shaked en tant que présidente au sein d’un parti religieux de l’union de la droite a expliqué jeudi la raison :

« Nous pensons qu’un parti religieux est nécessaire car ce pays n’est pas seulement une économie ou une sécurité, c’est une conviction et un travail formidable qui doit être accompli », a-t-il déclaré. « C’est pourquoi les gens qui sont à la tête de tels partis ont besoin de passer toute leur vie dans la Torah, ils peuvent mener ces luttes pour le bénéfice de la nation. »

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Nous savons que dans de nombreux pays du monde, on peut acheter les hommes politiques et ainsi ils vont abandonner leur mission. » Dans une interview avec Channel 2, le rabbin a été interrogé : « Est-il préférable de perdre des sièges même si Shaked en apporte plus ? »

Le rabbin a répondu : « Oui, en effet » .

Il lui a été également demandé : « Si c’était une femme religieuse, est-ce que ça irait ? »

Il a répondu : « C’est également faux, la politique est compliquée et ce n’est pas un endroit pour le rôle féminin, les femmes ne font pas de politique. »

« Ce sont les fanatiques religieux et les chauvins qui ne devraient pas faire de la politique, ni le rabbinat, en vérité », a déclaré la membre de son parti, Orna Barbibai. « Rabbi Aviner – vous avez donné maintenant, c’est une motivation pour beaucoup de femmes, pourquoi devraient-elles être retirées de la politique ? « 

Le député Oded Forer (Yisrael Beiteinu) a déclaré dans le même sens :

« Le rabbin qui détermine que la réflexologie et la médecine alternative est de la sorcellerie est l’un des rabbins qui a marqué le grave phénomène de l’extrémisme et de la détérioration du système en direction d’un sombre état halakhique discriminant les femmes. Nous luttons contre ce phénomène. Nous continuerons à protéger Israël en tant qu’État juif, mais nous lutterons contre le phénomène de transformation d’Israël en un État halakhique. « 

Dans le document en question, des dizaines de rabbins du mouvement sioniste religieux s’opposaient à la possibilité que l’ancienne ministre de la Justice dirige la liste unie de droite. Parmi les arguments selon lesquels « cette déclaration a de profondes implications pour nous, le public, et le message éducatif que nous transmet-tons à nos enfants ».

Le document est signé par le rabbin Shmuel Eliyahu, grand rabbin de Safed et membre du Conseil du grand rabbinat, et par le rabbin David Hai HaCohen. Le nom de Shaked n’est pas explicitement mentionné dans le document, mais les rabbins font allusion à la possibilité récemment évoquée par les représentants de droite de diriger la liste, provoquant ainsi l’opposition du président actuel Rafi Peretz : « Nous soutenons la position du rabbin Rafi Peretz à la tête du parti religieux  national qui doit être représenté par un Juif craignant Dieu qui observe la Torah et les mitsvot « , ont écrit les rabbins.

Selon eux, « il ne s’agit pas d’une question personnelle mais d’une question de valeur publique consistant à placer la question de la judéité de l’État d’Israël au centre des préoccu-pations du parti religieux national ». Selon eux, « la composition de la liste comporte une déclaration qui exprime nos priorités, et cette déclaration a de profondes implications pour notre public et pour le message éducatif que nous transmettons à nos enfants ». Les rabbins soulignent que « sans exclure aucun autre candidat, Dieu nous en préserve, nous voyons une grande importance dans la caractérisation d’une figure qui porte le drapeau de la Torah ».

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !