Drone de Tsahal - Photo Porte parole de Tsahal https://www.idf.il/61570/

Chaque combattant qui a effectué une activité opérationnelle dans le secteur de Judée et Samarie pourra vous parler des émeutes violentes au cours de laquelle les Palestiniens brûlent des pneus, jettent des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats et les grands axes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Pour stopper ces perturbations, les forces de Tsahal doivent  se rendre sur place pour sécuriser les civils mais cette action met les combattants en danger alors qu’ils doivent s’approcher des émeutiers qui leur lancent des pierres. Un soldat Duvdevane a été tué, il y a moins de 10 jours, après avoir reçu une plaque de marbre sur la tête.

L’année dernière, des commandants de Tsahal se sont réunis avec des représentants de la recherche et du développement d’armes avec une infrastructure technologique (MOD) pour empêcher cette friction dangereuse entre le soldat et l’émeutier en développant une réponse opérationnelle appropriée. La coopération entre les parties a abouti au développement du «Drone offensif».

Ce drone peut parcourir une distance d’un demi-kilomètre en un temps très court, et envoyer une grande quantité de gaz lacrymogène avec beaucoup de précision, le tout à une hauteur de cent pieds au-dessus de la terre.   « Aucune pierre ne peut atteindre cette hauteur » explique le major A., ​​officier de liaison de la brigade territoriale de Binyamin, qui était chef de file du projet.

« Nous avons immédiatement commencé à effectuer un large éventail de formation et d’expérimentation devant le haut niveau de commandement, pour obtenir tous les permis nécessaires et mettre officiellement en place le drone.».

Au cours des expériences, l’offensive du drone a présenté des capacités opérationnelles exceptionnelles, et son baptême du feu s’est fait en Judée-Samarie, où il a été formé, mais aussi dans le secteur de Gaza, dans le cadre de mesures appliquées contre les violentes perturbations exercées tous les vendredis à la clôture de sécurité.

« Le succès du drone à Gaza    a démontré tout son intérêt,  de sorte que ces dernières semaines, l’outil prend une part importante pour résoudre les perturbations dans notre région», dit le major dimanche. « En ce moment, il suffit de lancer simplement le drone et de le laisser faire son travail, et d’observer son contact direct avec les émeutiers. »

  1. « Le drone a une réelle capacité opérationnelle grâce à sa grande puissance de dissuasion face aux émeutiers. Une fois qu’ils ont repéré  le drone, la plupart des émeutiers fuient la zone » dit le Major Saad.

Regardez :

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️