Sur fond de tension avec Gaza, Bennett rencontre actuellement le président égyptien al-Sissi à Charm el-Cheikh

Le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré aujourd’hui (lundi) le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi, pour la première fois depuis son entrée en fonction. La réunion a lieu à Charm el-Cheikh dans le contexte des tirs de roquettes de Gaza sur le territoire israélien ces derniers jours et des efforts que l’Égypte a menés pour réhabiliter la bande de Gaza depuis la dernière série de combats. Après une réunion à quatre, les dirigeants se réuniront pour une autre réunion avec l’entourage. Il s’agit de la première visite officielle et publique d’un Premier ministre israélien en Égypte au cours de la dernière décennie. Cependant, en 2018, l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré al-Sissi en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un haut diplomate a déclaré avant la réunion : « L’objectif de la réunion sera un effort égyptien visant à promouvoir les investissements des pays de la région dans la bande de Gaza. La question suscite un grand intérêt de la part des hommes d’affaires de la région et les Égyptiens ne veulent pas louper le train. » Un porte-parole présidentiel égyptien a déclaré avant l’événement que « la réunion prévue à Charm el-Cheikh devrait se concentrer sur certaines questions bilatérales entre les parties sur diverses questions, ainsi que sur les moyens et les efforts pour relancer le processus de paix, y compris les développements récents dans le arène régionale et internationale. »

Pour Bennett, il s’agit d’un événement important, dans le cadre de sa tentative de se positionner comme un leader régional important et de renforcer ses capacités politiques. Pour les Égyptiens, la rencontre publique avec Bennett est considérée comme un mécanisme important pour nouer des relations avec la nouvelle administration américaine et pour renforcer le statut de patron des Palestiniens dans la bande de Gaza.

🟦 ANNONCE 🟦

Une source diplomatique a déclaré que l’Egypte considère les liens avec Israël et les efforts pour réhabiliter Gaza comme une voie vers la Maison Blanche. « Ils ont besoin de cette connexion pour alléger la pression exercée sur l’Egypte par la communauté internationale concernant les violations des droits humains dans le pays », a déclaré le responsable. « Ces derniers mois, il semble y avoir une décision du côté égyptien que la relation peut être améliorée et donner plus de visibilité. »

La signature des accords abrahamiques a facilité l’ouverture des Égyptiens à Israël. Le resserrement des liens entre les pays peut avoir un grand potentiel, mais les personnalités politiques israéliennes réduisent les attentes. « La paix entre l’Egypte et Israël est la paix entre les dirigeants et non entre les peuples », a déclaré le responsable. « Il est douteux qu’il y ait une volonté du côté égyptien d’augmenter le nombre de touristes venant en Israël ou de renforcer de manière significative les entreprises qui existent déjà aujourd’hui entre les pays. »

Publicité 

L’armée israélienne a attaqué hier soir cinq avant-postes militaires du Hamas à Gaza, en réponse au tir de deux roquettes depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien – qui ont été interceptées par le Dome de fer à la frontière à Gaza. Si la situation dégénère, le Hamas et la bande de Gaza paieront un lourd tribut.

 
🟦 ANNONCE 🟦