Au cours du mois dernier, il y a eu de plus en plus de preuves que le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, fabrique des données sur les victimes palestiniennes de la guerre dans la bande de Gaza. Le nombre total régulièrement publié par le ministère de la Santé (situé soit dans les tunnels de Sinwar, soit à l’étranger) dépasse depuis longtemps les 30 000 – 32 623 au 29 mars, et le nombre de blessés approche les 80 000.

Gabriel Epstein, chercheur à l’Institut des relations israélo-arabes de Washington, a récemment publié un article dans lequel il prouve le caractère infondé des informations sur le bilan des morts que le ministère de la Santé du Hamas lance au monde avec une sombre régularité. Pendant ce temps, toutes les forces anti-israéliennes qui accusent Israël de génocide s’appuient sur ces chiffres. Même les hauts responsables de l’administration Biden comptent sur eux, comme l’a fait le chef du Pentagone Lloyd Austin le mois dernier. Cependant, Israël ne remet pas officiellement en question les données sur les victimes de l’opération militaire publiées par le ministère de la Santé du Hamas.

Epstein écrit que, alors que lors des guerres passées avec Israël et au début du conflit actuel, le ministère de la Santé s’appuyait sur les rapports sur les blessés et les morts des hôpitaux de Gaza, le ministère de la Santé du Hamas s’appuie désormais ouvertement sur les informations des médias palestiniens et arabes.

Début novembre, toutes les statistiques du ministère de la Santé étaient basées sur les données hospitalières. Depuis lors, il n’y a presque plus d’hôpitaux dans la bande de Gaza : seul un tiers de tous les hôpitaux du secteur dessert partiellement les patients, et les deux tiers ont tout simplement cessé de fonctionner. Au 18 mars, les hôpitaux ne représentaient que 37,39 % des informations sur les victimes des actions de Tsahal, et le ministère de la Santé en obtenait près des deux tiers auprès des médias.

La fiabilité de ces sources médiatiques est démontrée par la comparaison de la proportion d’hommes, de femmes et d’enfants dans les statistiques des hôpitaux et du Croissant-Rouge, d’une part, et dans les médias, d’autre part. 

Dès le début de la guerre, le Hamas a tenté de minimiser la proportion d’hommes parmi les morts, pour la simple raison que bon nombre d’entre eux étaient des militants d’organisations terroristes. Au contraire, il a exagéré la proportion de femmes et d’enfants pour souligner l’ampleur des « atrocités ». 

Ainsi, dans les médias du début novembre à la mi-mars, seuls 8,4 % des décès étaient des hommes, et dans les statistiques hospitalières, 51,7 %. Mais pour les enfants, la proportion est inverse : 62,9 % dans les médias et 15 % dans les statistiques hospitalières.

Cela semble encore plus absurde si l’on considère les chiffres absolus : selon les médias, 1 192 hommes de Gaza ont été tués tout au long de la guerre jusqu’à la mi-mars. Israël, dans le même temps, a affirmé avoir tué 13 000 terroristes du Hamas au cours de cette période.

Il existe des incohérences dans les données sur les décès selon les groupes de genre qui devraient alerter quiconque s’appuie sur les informations du ministère de la Santé. 

Début mars, la publication juive américaine Tabletmag a publié un article volumineux contenant une analyse statistique détaillée des données du ministère de la Santé du Hamas sur les morts. L’auteur Abraham Weiner montre comment, pendant le premier mois de la guerre, le ministère de la Santé a publié des données qui augmentaient chaque jour du même nombre, soit 270 personnes de plus chaque jour, plus ou moins 15 %. Étant donné que l’intensité des bombardements était complètement différente d’un jour à l’autre, une augmentation aussi mesurée du nombre de victimes est absolument irréaliste. Quelqu’un a simplement augmenté le nombre automatiquement, quelle que soit la réalité.

Des questions similaires se posent concernant les statistiques de mortalité infantile. L’auteur a remarqué un manque de corrélation entre le nombre de femmes et d’enfants tués : il y a généralement beaucoup plus d’enfants, alors qu’il aurait dû y en avoir à peu près le même nombre.

Le ratio d’environ 70 % de femmes et d’enfants tués et de 25 % d’hommes adultes suggère que soit Israël ne tue pas délibérément de terroristes, soit que les hommes sont sous-estimés pour plaire au Hamas. 

Nouveau reseau social créé par le fondateur de Twitter, veuillez me rejoindre !!

https://bsky.app/profile/infosisraelnews.bsky.social



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/