Une quinzaine de femmes enceintes ou en post-partum sont traitées dans les hôpitaux après être tombées malades du Corona. Dix d’entre elles sont des ultra-orthodoxes et toute se battent pour leur vie • Un de leurs proches pleure amèrement, près du lit de la patiente essoufflée.

Dans les différents hôpitaux d’Israël, une quinzaine de femmes sont actuellement hospitalisées, infectées par le virus corona pendant les mois de grossesse. L’état de santé d’une dizaine d’entre elles est défini comme grave ou critique, et le laboratoire central des virus effectue des tests pour voir se elles sont atteintes de nouvelles mutations.

L’un des cas, dont il a été publié pour la première fois dans Kikar Hashabat, est particulièrement difficile: Hannah Shapira, 38 ans, de Modi’in Illit, mère de sept enfants, elle a contractée le virus à un stade avancé de la grossesse, et non loin d’elle à l’hôpital de Sheba, ses parents sont également hospitalisés dans un état critique.

La femme et son mari sont bien connus et aimés dans la ville. Elle est enseignante de maternelle dévouée au «Derchei Avotinu» et son mari est superviseur dans le Talmud Torah Tishbar. Son état est maintenant grave mais stable, et elle respire en soins intensifs mais l’état de ses parents est extrêmement grave.

Il s’agit du rabbin Yeshaya Spitzer (72 ans) de l’un des kollels de Bnei Brak, et sa femme, Mme Bella, une enseignante bien connue de la ville, depuis des décennies.

Publicité 

Leur fils Meir, qui est le frère de la femme malade a parlé sur le site Kikar Hashabat: « Je suis ici près du lit de ma mère, qui est hospitalisée dans un état grave, en réanimation. Mon père est également allongé, quelques chambres à côté de ma mère, et aussi dans un état critique dans les soins intensifs Corona.  »

« Je vous en supplie tous, je veux vous demander: prenez soin de vos parents. Faites attention qu’ils ne soient pas infectés, prenez soin de votre santé », ajoute-t-il, « Le peuple d’Israël, nous avons besoin de vos prières, et nous avons besoin de vos bonnes actions pour leurs guérison. »

Meir Spitzer ajoute: « Mes enfants pleurent sans arrêt, ils veulent voir leurs grands-parents. Merci de prier pour leur guérison. Ce sont les belles heures du peuple d’Israël, qui sait se soutenir mutuellement, et je vous supplie vraiment de prier pour Hannah, fille de Bella Hadassah, Isaiah fils de Greta Rachel. Et Bella Hadassah, fille de Gittel.  »

«J’étais chez ma sœur hier, et j’ai vu leur petit fils faire une ‘halaka’ ce mois-ci, assis tout déprimé. Ils sont très inquiets pour l’état de leur mère.

«J’étais avec R. Chaim (Kanievsky. AR)», dit-il, «j’ai pleuré pour lui à propos de la situation et je lui ai demandé ce qui pouvait être fait, et il a répondu: « laissez-les étudier la Torah ». Que chacun fasse ainsi dans sa maison.

Meir ajoute: « Je pense que les gens qui agissent avec indifférence face à l’épidémie sont ceux qui finissent par provoquer la fermeture des institutions et l’abolition de la Torah. Les gens ont vraiment besoin de respecter les règles des médecins, afin que personne ne soit dans cette situation. »

Un autre cas, également difficile, est celui de Chaya Polak, dont le bébé est né au septième mois de sa grossesse et est dans un état critique a, alors qu’il y a seulement trois semaines est décédée sa jeune nièce Esther qui est la fille du surveillant Gret Polak qui a été pleurée lors des funérailles . Il y a environ 11 mois, sa belle-sœur est décédée d’un cancer.

Son nom pour la prière: Chaya Rivka Bat Leah.

Le frère de son mari, Ihud Hatzalah PDG, Eli Polak : «Ma belle-sœur et son bébé se battent pour leur vie. Et je dis aux gens: vous devez sauver votre vie. Et si vous ne vous souciez pas de vous-même, sauvez au moins la vie des autres.  »

«Prenez soin de vous et allez vous faire vacciner. Comment quelqu’un peut-il se promener avec le sentiment d’avoir tué quelqu’un», conclut Polak – en espérant qu’avec l’aide du nom, Dieu nous en préserve qu’un troisième épreuve sera infligée à cette famille.

Autres noms de femmes enceintes pour la prière:

• Leah Bat Feiga Gittel – une jeune mère.

• Rachel Naomi (Berg) fille d’Esther Hanna – 33 ans de Jérusalem, mère de cinq enfants. Son bébé est né prématurément à la 31e semaine de sa grossesse et est également dans un état critique.

• Yehudit Miriam, fille de Hanna Gittel – 37 ans de Bnei Brak, elle a accouché.

• Hedva Bat Rachel – elle a accouch ».

• Tamar, fille d’Esther Rivka – enceinte.

• Shasha Bracha, fille de Leah Rivka – elle a accouché.

Les patientes corona qui sont dans un état grave et ont besoin de prières.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE