Bennett promet : Les Israéliens vont économiser jusqu’à 3 milliards de shekels par an sur la nourriture

A la veille des batailles décisives pour l’approbation du budget à la Knesset, le Premier ministre Naftali Bennett promet que la réforme Milka incluse dans la loi sur la régulation économique augmentera la concurrence sur le marché intérieur, attirera de nouveaux importateurs et, par conséquent, permettra aux Israéliens d’économisez jusqu’à 3 milliards de shekels par an sur la nourriture…

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon Bennett, les Israéliens paient en moyenne 37 % de plus pour la nourriture, ajustée en fonction du pouvoir d’achat, que les Européens et les citoyens des autres pays de l’OCDE. Un exemple bien connu et flagrant – Le pudding au lait coûte en moyenne 2,75 shekels en Israël, alors qu’en Europe, il est vendu pour seulement un shekel.

Le chef du gouvernement affirme que la principale raison du coût élevé des aliments en Israël est les barrières bureaucratiques aux importations alimentaires – le système de licence et la nécessité d’obtenir un permis spécial pour chaque produit découragent les fournisseurs de produits alimentaires d’entrer sur le marché israélien. La transition vers un système de déclaration européen au lieu d’une licence supprimera ces obstacles, attirera de nouveaux exportateurs, élargira la gamme de produits, augmentera la concurrence et réduira les prix.

Le gouvernement a l’intention d’exempter de licence les importateurs de friandises, crème et crème fraiche, fromages à pâte dure, miel, yaourts, légumes surgelés, champignons, matières premières pour l’industrie alimentaire et autres produits. En plus de l’alimentation, la réforme affectera la gamme non alimentaire des supermarchés – des produits tels que des shampooings, des savons, des crèmes après-rasage, des déodorants et autres.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Publicité 

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦