Lors d’une session spéciale tenue mercredi devant la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset sur l’accessibilité de la grotte des patriarches, le chef de l’administra-tion civile, le brigadier général Ben Hur, a révélé qu’il était en train de négocier avec un responsable de l’Autorité palestinienne pour la rénovation et l’accessibilité du site. L’administration civile ne construira pas d’ascenseur dans la grotte des patriarches pour les personnes handicapées.

Le brigadier général Ahavat a indiqué que le pouvoir de construire un tel système dans la grotte appartenait à la municipalité palestinienne d’Hébron et a déclaré qu’il négociait avec un responsable de l’Autorité palestinienne. « La situation au sein de l’Autorité palestinienne est complexe et, par conséquent, elle affecte la capacité de faire avancer les choses. Je souhaite épuiser les négociations avec les parties palestiniennes. C’est également notre recommandation à l’échelon politique », a-t-il déclaré aux membres du comité. Ainsi qu’aux visiteurs musulmans.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Au début de la semaine, on a demandé au député Ofer Kassif (Hadash) s’il participerait au comité, mais a refusé de se rendre et d’aider à rendre la grotte accessible, affirmant qu’il s’agissait d’un territoire palestinien occupé. En réponse à l’appel d’une personne handicapée qui avait demandé au député Kassif de participer à un débat sur l’accessibilité de la grotte des patriarches et d’agir en ce sens, un membre du parti Hadash a répondu que le tombeau des patriarches était pour lui un territoire occupé. « Al-Haram Ibrahimi (le tombeau des patriarches dans la tradition juive) est un territoire palestinien occupé et ne relève donc pas de la juridiction de l’État d’Israël. Par conséquent, je ne peux pas traiter cette affaire. » Kassif a ajouté que plus un Palestinien local demande de l’aide, plus il dira : « Je n’accepterai pas de traiter des demandes destinées à faciliter les choses pour le public ».

Suite à l’annonce du responsable de l’administration civile, le député Motti Yogev (le foyer juif) demande l’accès à la grotte des patriarches – même sans l’approbation du Waqf musulman à Hébron pour ceux avec des besoins spéciaux qui veulent se rendre sur les tombes des Avot et des Imaot. « 

Dans le passé, il avait été promis que les négociations avec le Wakf se termineraient en janvier 2019 et qu’aucun accord ne serait conclu par ceux qui poursuivent la planification unilatérale. Nous avons appris par la suite qu’il avait été décidé de poursuivre les négociations jusqu’à la fin du ramadan, en contact permanent avec l’assistant de l’ancien ministre de la Défense, Kobi Eliraz. La décision de ne pas être rendue publique aujourd’hui ne le sera pas sans l’approbation du Waqf et de l’Autorité palestinienne. Nous exigeons une chose simple : rendre la grotte immédiate-ment accessible, conformément aux sommations, et nommer immédiatement un remplaçant à Kobi Eliraz, qui inclura la question devant nous. « 

La grotte des patriarches est la propriété du peuple juif depuis des milliers d’années et il est inconcevable que 52 ans après la libération d’Hébron et du tombeau des patriarches, nous continuions de permettre au Wakf et à l’Autorité palestinienne de déterminer ce qui se passera à Hébron.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

                                            OU 

SOUTENEZ NOS ACTIONS AFIN DE CONTINUER A VOUS DONNER DES INFOS !

❣️ SOUTENEZ L'EQUIPE D'INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️