Crainte d’Israel : le Hezbollah perd le contrôle de son peuple à la frontière

Alors que les incidents terroristes dans les territoires de Judée et de Samarie se sont multipliés ces derniers mois, même dans le secteur libanais, la région n’est pas aussi calme qu’on pourrait le penser. Les FDI reconnaissent le manque de contrôle du Hezbollah sur son peuple dans la région sud – et le nombre d’incidents à la frontière augmente progressivement.

Nasrallah ne contrôle-t-il pas ses soldats aux positions le long de la frontière ? Il est possible qu’ils ne soient pas disciplinés et qu’ils cherchent à affronter les soldats de Tsahal par ennui – ou est-ce commode pour Nasrallah ?

Rejoignez moi sur la Newsletter, Telegram et Facebook 

Newsletter
Telegram
Facebook

Le mois dernier, des bulldozers du Commandement du Nord ont franchi la clôture frontalière et ont commencé des travaux d’ingénierie dans les zones de la ligne bleue. L’objectif affiché de Tsahal est de préparer la zone pour des positions de chars, ce qui permettra un meilleur contrôle de la crête de Hammis surplombant Metula.

En pratique, l’armée a voulu faire comprendre à l’autre camp qu’Israël exerce sa souveraineté jusqu’au dernier mètre. Dans un moment surréaliste, les agents du Hezbollah, venus observer de près, se font face sur les chantiers, et les soldats de Tsahal, avec seulement quelques mètres et une frontière imaginaire les séparant. Chacune des parties s’est assurée de ne pas franchir la ligne à la frontière nord.

Ce n’est pas la première fois que des membres du Hezbollah viennent surveiller ouvertement les activités de Tsahal. Presque tous les jours, les membres de l’organisation mènent des activités paramilitaires, telles que l’ouverture de routes en voiture et à pied et des patrouilles le long de la frontière. Ils sont armés de caméras et enregistrent ce qui se passe à la frontière. « Généralement, les armes sont retirées sur leurs corps, bien que l’on voit souvent des membres de l’organisation tenir des armes à la main », explique une source sécuritaire.

Il y a quelques mois, des dizaines d’agents de l’organisation ont mené une visite d’apprentissage et une démonstration de présence, du village de Kila au poste de l’ONU à l’est de Metula. Les participants à la tournée étaient des agents de la force d’élite « Radoan » du Hezbollah, et il était évident pour eux qu’ils ne parlaient pas des responsables de l’organisation.

Alors qu’Israël mène des opérations de renseignement au Liban et en Syrie et déjoue des tentatives d’attentats terroristes, la même source sécuritaire craint le réchauffement du territoire. « Ces derniers mois, il y a eu une augmentation de 420% du nombre d’incidents de friction à la clôture, depuis que le Hezbollah perd le contrôle de son peuple près de la frontière », dit-il. Selon lui, ces terroristes d’une organisation désobéissante ont été observés en train de lancer des pierres sur la clôture dans le but de l’endommager et d’essayer de créer des frictions avec Tsahal. Le Hezbollah a installé des dizaines de positions le long de la frontière. La crainte est que ce soit les actions d’activistes individuels qui conduiront à un réchauffement de la frontière.

Coups de feu et lasers dans les yeux
La situation économique difficile du sud du Liban est clairement visible. L’approvisionnement en eau est irrégulier, tout comme l’approvisionnement en électricité. Avec l’arrivée de l’automne, les coups de feu du côté libanais de la clôture ont été bien entendus en Israël. Ce sont les chasseurs qui chassent pour gagner leur vie, et leur nombre a augmenté récemment. Chaque matin, les habitants de la frontière se réveillaient au son des coups de feu des chasseurs. Si un inconnu était tombé sur l’endroit, il aurait sûrement pensé qu’il s’agissait d’un bataillon qui s’entraînait de l’autre côté de la frontière.

Mais il n’y a pas que des coups de feu qui se font entendre dans la région. Ces derniers mois, à Metula, ils ont été harcelés à plusieurs reprises depuis la crête de Hammis, côté libanais. Des inconnus ont aveuglé les habitants de la localité avec un laser. Une solution simple a été trouvée au problème – un projecteur placé dans les limites de la localité illumine le poste d’observation et éblouit le dos des Libanais.

Dans le même temps, les tentatives de contrebande depuis le Liban se multiplient. Les organisations criminelles en Israël se joignent aux organisations terroristes et tentent de faire passer des armes en contrebande afin d’inonder le marché israélien d’armes disponibles qui seront dirigées au moment de vérité vers les citoyens d’Israël. « Il y a toujours eu de la contrebande, mais ce qui a changé maintenant, c’est le lien entre le criminel et l’armée », explique la source sécuritaire.

Pas calme en Syrie non plus
Le dernier affrontement à la frontière nord s’est produit lors de l’opération Wall Guard en mai 2021. Des manifestants, dont des terroristes de l’organisation, ont franchi la barrière frontalière et incendié la réserve de Nahal Eyon. Tsahal a tiré deux obus de chars et effectué des tirs d’armes légères. L’agent de l’organisation a été tué dans l’incident. Je tiens à dire que le silence à la frontière nord peut également être trompeur. Au-dessus de la surface, la clôture frontalière sépare bien les parties, mais sous la surface, l’image est complètement différente.

Sur le front syrien, l’armée syrienne n’est plus une menace, mais le bras long de l’Iran tente de s’imposer avec l’aide du Hezbollah. D’une part, Assad est revenu contrôler le territoire ; D’un autre côté, ses soldats ne sortent pas des avant-postes, et quand cela arrive déjà, ils subissent des pertes et des blessures graves. Ceux qui contrôlent la clôture sont des membres de la force Radwan de l’organisation terroriste. Ils sont engagés dans le recrutement rémunéré des locaux, mais la construction de la force est encore loin d’être achevée.

Tsahal suit, opère et surveille l’activité de l’autre côté de la frontière, mais il est clair pour tout le monde que le Hezbollah ne baisse pas les bras et poursuivra les tentatives de Tsahal pour contenir à la fois la partie libanaise et le front syrien.

Notre canal Telegram en temps réel est devenu privé pour des raisons de sécurité, pour le rejoindre veuillez vous rendre avec ce lien : https://t.me/+SHjkfg13uJlbAcnk


Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/