Un expert militaire israélien a révélé que  « la perspicacité israélienne », depuis le crash de l’avion ukrainien, dans l’espace aérien de Téhéran la semaine dernière, signifie que l’aéroport Ben Gourion sera fermé lors de la prochaine guerre. Ce qui a rendu l’espace aérien plus dangereux qu’auparavant.  »

Amir Oren a ajouté dans son rapport sur le site d’actualités Walla, traduit par « Arab 21 » , que « lors de la prochaine opération militaire, Israël se retrouvera coupé du monde extérieur en protégeant son aéroport international, car la chute de l’avion ukrainien donne à Israël une chance de tirer des conclusions, avant la prochaine guerre, que ce soit contre les milices, ou le Hezbolla,  le Hamas, la Syrie, ou l’Iran, et qui sait, peut-être que tout le monde participera à cette guerre.  »

Résultat d'image pour مطار بن غوريون الإسرائيلي

Il a souligné que  » les aéroports civils en Israël seront fermés pendant la prochaine guerre, et en particulier l’aéroport Ben Gourion, dès la dernière guerre avec Gaza, à l’été 2014, cela s’est produit lorsqu’un missile tiré par le Hamas est tombé à 800 mètres à l’extérieur de la clôture de l’aéroport. Cela a obligé les compagnies aériennes internationales à suspendre leur vol pendant deux jours, ce qui est une réussite militaire pour le Hamas.  »

Il a noté que « ce qui s’est passé avec le Hamas pendant la guerre de 2014 sert d’exemple de ce qui pourrait être dans la prochaine guerre, que ce soit avec le Hezbollah au Liban, ou avec l’Iran et ses affiliés, armés d’un énorme arsenal de missiles. Aujourd’hui, après cinq ans depuis Tsouk Etan, l’espace aérien israélien reste dangereux, et la menace qui pèse sur elle est devenue plus importante, en raison de l’intensification des ennemis dans divers systèmes de missiles.

Publicité 

Il a révélé que « des organisations et des États hostiles peuvent atteindre les aéroports israéliens en utilisant des missiles sol- sol ou sol-air, des drones, des avions de guerre qui peuvent se déguiser en avions civils et d’autres armes, telles que des avions disponibles sur les marchés civils ».

Il a déclaré qu ‘ »Israël a annoncé que lors de sa prochaine guerre contre le Liban, il se concentrera sur ses infrastructures pour forcer le gouvernement libanais à faire pression sur le Hezbollah pour arrêter les tirs de missiles et éviter la baie de Haïfa, ou  l’aéroport Ben Gourion.  »

Il a ajouté que « lors de la prochaine guerre, les compagnies aériennes internationales devront annuler leurs vols vers les aéroports israéliens. Les compagnies d’assurance éviteront la responsabilité financière et l’indemnisation qui devraient compenser les pertes, ce qui serait également peu avantageux pour le transfert de l’aéroport civil au Néguev. Il y aura des portées là-bas, des ports méditerranéens seront également visés, auquel cas les navires marchands s’éloigneront des ports de Haïfa et d’Ashdod, à l’exception du port d’Eilat.  »

Il a souligné qu ‘ »Israël se retrouvera, coupé du monde entier, en cas de grave guerre. Si la guerre continue pendant des semaines, comme au Liban 2006 ou à Gaza 2014, cela aura de sérieuses implications pour ses installations vitales et son économie ».

Il a conclu en disant que ‘l’armée israélienne, dont le cœur est l’armée de l’air, est convaincue que ses bases seront visées lors de la prochaine confrontation, ce qui rendra la situation plus dangereuse dans le pays . Certes, ces chiffres ne sont pas nouveaux, mais nous pouvons payer très cher la guerre à Gaza ou au Liban’.

Image connexe

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.