Nassralah Flickr

Le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a prononcé un discours télévisé le 2 mai à l’occasion du prochain anniversaire de la mort de Mustafa Badreddin, le chef de la branche militaire de l’organisation chiite.

Mustafa Badreddin, cousin et beau-frère d’un autre terroriste bien connu du Hezbollah, Imad Muhgini, a été tué le 13 mai 2016 à la suite d’une explosion près de l’aéroport interna-tional de Damas.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Nasrallah a déclaré que « les troupes terrestres israéliennes n’oseraient pas envahir le Liban, car elles craignent même d’entrer dans la bande de Gaza, qui est contrôlée de toutes parts ». «Ils ont dépassé le moment où une fanfare militaire pouvait occuper le Liban. S’ils entrent, ils seront détruits dans les airs. Mais nos forces peuvent envahir la Galilée », a averti le dirigeant chiite.

Le secrétaire général du Hezbollah a ajouté qu ‘ »il est désormais inutile de parler du stockage de l’ammoniaque à Haïfa, car avec une seule roquette, nous pouvons causer plus de dégâts que l’ammoniaque « .

« Tous les reportages sur la guerre israélienne imminente contre le Liban visent à garantir que le gouvernement libanais cède à la pression », a poursuivi Nasrallah.

Cela fait référence à la pression exercée par les États-Unis et la France, qui a récemment averti Beyrouth, que si le Liban ne fermait pas les usines de roquettes iraniennes sur son territoire, cela pourrait être la raison d’actions puissantes israéliennes. Cela a été mis en garde par le secrétaire d’État Mike Pompeo lors de sa dernière visite au Liban, ainsi que par le président français Macron.

Des publications dans les pays arabes du golfe Persique, en particulier, le journal koweïtien Al-Rai, ont écrit il y a environ deux semaines que Nasrallah préparait son armée pour la guerre contre Israël cet été. « Ce n’est pas simplement une guerre psychologique ou une manipulation : les Etats du Golfe, Israël et les Etats-Unis imposent une atmosphère militaire contre le Liban dans le but de faire pression sur son gouvernement pour qu’il nous oblige à nous débarrasser des missiles », a déclaré Nasrallah.

Il a également noté qu’après que Trump ait reconnu le Golan en tant que territoire Israélien, la question des fermes de Shab’a (selon la terminologie utilisée par Israël, la région montagneuse du Dov entre Majd al-Shams et le village libanais de Chab’a) prend un nouveau sens. Jusqu’en 1967, la région appartenait à la Syrie et non au Liban.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

                                            OU 

SOUTENEZ NOS ACTIONS AFIN DE CONTINUER A VOUS DONNER DES INFOS !

❣️ SOUTENEZ L'EQUIPE D'INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

3 COMMENTS

  1. et nasrallah lui , osera-t-il entrer en israel ? il n’ose même plus jeter un caillou sur les israéliens .
    Il nous fatigue avec son terrorisme verbal !!
    s’il a des couilles qu’il vienne en israel .
    pourquoi israel devrait-il entrer à gaza alors qu’il peut réduire gaza en tas de pierres sans y aller ?
    ferait mieux de remercier les israéliens pour leur patience envers gaza ce qui est incompréhensible , une telle magnanimité !!!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.