Iran : « Mort accidentelle » de quatre membres du haut commandant des Gardiens de la Révolution …

 

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Depuis plusieurs jours, des morts « accidentelles » d’anciens Gardiens de la Révolution se sont cumulées.  C’est le site Web de l’opposition iranienne qui a  signalé qu’au cours des quatre derniers jours, quatre anciens commandants supérieurs de la Garde révolutionnaire iranienne à la suite d’accidents vasculaires cérébraux et crises cardiaques ont décédé.

Le site Web iranien, a été par la suite cité par le site du Yediot Aharonot, qui n’est pas pas d’accord avec le site qui titre cet article par  «mort naturelle», le journal israélien suggère qu’il est possible qu’une main invisible est derrière la mort des quatre personnes, après l’assassinat du scientifique nucléaire, ces jours-ci.

Le site de l’opposition, Sahamnews, qui est un partisan du chef de l’opposition Mehdi Karoubi, a identifié les quatre morts :  Wafa Afari (52 ans), Maheri Abbas (52), Ahmad Siafazara (55) et Mansour Turkhan (50).

1- Selon le rapport de l’Iran, Afaria, est  décédé il ya cinq jours, victime d’une maladie prolongée. Auparavant, il a servi comme commandant dans le domaine de la guerre électronique.

2- Puis il a été signalé qu’un autre officier, Maheri Abbas est mort d’un AVC. Maheri était une personne âgée à l’Université de Téhéran l’imam Hussein, liée au programme de développement d’armes non conventionnelles.

3- Siafazara Ahmad, ancien directeur de la Garde Haute révolutionnaire, est décédé d’une crise cardiaque

4- Turkhan Mansur, a également succombé subitement par un accident vasculaire cérébral. Turkhan a été l’un des principaux commandants des Gardiens de la révolution pendant la guerre avec l’Irak entre 1980 et 1988.

Les médias iraniens ont indiqué qu’un officier avec le grade de capitaine a été tué devant une base militaire, après la fusillade par deux motards, qui ont rapidement fui la région.

 

Source : Aurora Israël