La construction d’un nouveau port à Haïfa bat son plein, malgré les objections des Américains, préoccupés par la création d’une puissante tête de pont d’infrastructure de la Chine sur la côte d’un allié stratégique.

Le port appartiendra à la société publique chinoise SIPG pendant au moins 25 ans – en vertu d’un contrat jusqu’en 2046.

Le discours prononcé par le directeur de la société de ports israéliens Uzi Yitzhaki lors d’un événement qui s’est tenu à la chambre de la marine marchande à la fin du mois d’octobre montre que les objections avec la partie américaine ont été levées. Il a ajouté que les accords conclus avec les ports de Haïfa et d’Ashdod permettront l’introduction de nouveaux opérateurs chinois à Haïfa et suisses à Ashdod.

Yitzhaki a ajouté que les opérateurs commenceront bientôt à expédier des grues et autres équipements portuaires. « Bientôt, nous verrons non seulement la création d’infrastructures, mais également l’assemblage de nouveaux équipements le plus automatisé possible », a déclaré l’ancien directeur général du ministère des Transports, cité par The Globes. Ainsi, il n’y a pas de commande «en arrière», il n’y a que «plein en avant».

Cependant, beaucoup craignent que le nouveau port de Haïfa devienne un tremplin pour l’expansion future des infrastructures chinoises en Israël. Dubi Ben-Gedaliyahu, l’un des principaux journalistes du Globe, a écrit à ce sujet l’autre jour.

Il donne un exemple du sort du port grec du Pirée, donné à la Chine en 2009 pour un bail de 35 ans en échange d’un investissement dans la modernisation du port. Ce n’était que le début. En 2016, le géant marin chinois COSCO a acheté 51% du Pirée, malgré les objections de l’UE et des États-Unis. La Chine a investi 600 millions de dollars dans le port et a ouvertement annoncé la transformation de l’ancien port d’Athènes en un « pont entre la Chine et l’Europe ». Dans le cadre du nouvel accord, à l’horizon 2022, COSCO investira 300 millions supplémentaires au Pirée et recevra 16% supplémentaires des actions du port, l’ayant presque entièrement privatisé.

Parallèlement, d’autres infrastructures vitales de la Grèce sont saisies. State Grid, la plus grande compagnie d’électricité de Chine, a acquis 24% du principal fournisseur d’électricité de la Grèce. Les Chinois ont investi dans d’autres infrastructures : dans les voies de communication, dans les communications mobiles. Les compagnies de navigation grecques ont reçu un prêt de 3 milliards de dollars de la Chine pour construire des navires sur des chantiers navals chinois.

La pénétration de la Chine en Grèce a commencé à un moment où le pays était dans une position très vulnérable en raison de la plus grave crise financière : l’État était au bord de la faillite.

Mais Israël va t’il se rendre sans réfléchir à la Chine ?

Ben Gedaniyahu souligne le danger de voir la Chine absorber tout le port de la baie d’Haïfa. L’ancien port du nord est au bord de la privatisation. Avec des équipements obsolètes, il lui sera extrêmement difficile de concurrencer le port chinois ultramoderne, qui ouvrira ses portes en 2022. Il n’y aura presque pas de personnel dans ces derniers, tout le travail sera fait automatiquement et leur coût sera très bas.

Pour que le vieux port de Haïfa puisse faire face à la concurrence, le gagnant du marché doit investir au moins un milliard de shekels dans celui-ci. De tels investissements ne sont pas pour tout le monde, et le premier des rares candidats sera le même SIPG ou une autre société chinoise. Rappelons qu’elle a participé à l’appel d’offres pour le nouveau port seul.

L’auteur souligne que l’expansion de la Chine dans la baie de Haïfa devrait faire face à la résistance d’un puissant département militaire, la base de la marine dotée d’installations «sensibles» étant située à proximité du vieux port. Les États-Unis seront également opposés.

Il est difficile d’imaginer que la nouvelle commission sur le contrôle des investissements étrangers puisse réagir favorablement à une telle situation.

Fin octobre, le cabinet politico-militaire a décidé de constituer une commission consultative sous les auspices du ministère des Finances afin de vérifier les aspects de la sécurité nationale dans le processus d’approbation des investissements étrangers.

La commission comprendra des représentants du ministère des Finances, du ministère de la Défense et du Conseil de sécurité nationale, ainsi que des observateurs du ministère des Affaires étrangères, du ministère de l’Économie, du Conseil national de l’économie et du ministère des Finances.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une pure spéculation, souligne Ben-Gedaliyahu, mais les Grecs ne peuvent présumer que louer le Pirée dans quelques années transformerait leur port en une propriété chinoise.

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils ✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes

Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr