Au moins cinq civils et trois soldats kurdes ont été tués et des dizaines d’autres blessés après que des frappes aériennes turques ont frappé les zones frontalières de la Syrie pour vaincre le principal allié des États-Unis dans la bataille contre les terroristes de l’Etat islamique.

Les habitants des villes de Qamishli et Derik, situées dans le nord de la Syrie, sont descendus dans les rues pour protester contre l’offensive militaire turque, a déclaré le SDF.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un porte-parole des forces kurdes en Syrie a annoncé aujourd’hui que des avions de l’armée de l’air turque avaient commencé à attaquer des cibles civiles depuis les airs. Il a même témoigné que l’attaque provoquait « une énorme panique parmi les habitants de la région ».

Les Kurdes ont cherché un soutien aérien auprès des forces américaines, mais des responsables militaires américains ont déclaré à Fox News que Trump leur avait dit de ne pas intervenir.

La vidéo mise en ligne a pour but de montrer un rassemblement à Qamishli, qui avait déjà été bombardé par des avions de guerre turcs, selon le SDF.

Le président Trump a mis en garde la Turquie contre une attaque contre la Syrie, affirmant que son assaut aérien était « une mauvaise idée » et non soutenu par les États-Unis, et a appelé Ankara à protéger les minorités religieuses.

« Les Etats-Unis n’approuvent pas cette attaque et ont clairement indiqué à la Turquie que cette opération était une mauvaise idée », a déclaré Trump dans un communiqué publié par la Maison Blanche.

« La Turquie s’est engagée à protéger les civils, les minorités religieuses, y compris les chrétiens, et à veiller à ce qu’aucune crise humanitaire ne se produise – et nous les maintiendrons dans cet engagement. »

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a critiqué l’opération militaire turque, qualifiant d’agression la souveraineté de la Syrie.

La Turquie envahit la Syrie pour combattre les Kurdes 5 civils, 3 soldats tués et des dizaines de blessés (2) .jpg

Dans un communiqué, le ministère a condamné « dans les termes les plus forts » l’offensive et a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à mettre fin à « toute tentative d’occupation des territoires syriens » ou de « changement de la démographie dans le nord de la Syrie ». Il a également appelé à une réunion d’urgence de la Ligue arabe.

Les kurdes ont interrompu les opérations contre les terroristes de l’Etat islamique en Syrie au milieu de l’offensive militaire turque.

« Les forces militaires ont arrêté les opérations anti-ISIS, car il est impossible de mener à bien une opération alors que vous êtes menacé par une grande armée à la frontière nord », a déclaré une source militaire kurde.

Erdogan annonce que l'opération "Peace Spring" contre les Kurdes qui ont combattu l'EI a commencé

Les troupes turques et les forces d’Assad ont lancé l’opération « Peace Spring » contre les positions kurdes et les terroristes de l’Etat islamique dans le nord de la Syrie, a annoncé mercredi le dictateur turc Recept Tayyip Erdogan.

Cette décision intervient après que les États-Unis eurent annoncé qu’ils retiraient leurs troupes de la région , abandonnant ainsi les Forces démocratiques syriennes (SDF), son principal allié dans la bataille contre les terroristes de l’Etat islamique.

Le SDF, dirigé par les Unités de protection du peuple kurde (YPG), a qualifié le geste de Washington de « coup de couteau dans le dos »

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !