Riyad Mansour Wikimedia Commons File:Riyad Mansour (City Club of Cleveland).jpg

Avec une énorme majorité, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté mercredi une résolution condamnant Israël pour avoir utilisé une force ‘excessive, disproportionnée et aveugle’ lors des récents affrontements à la frontière de Gaza et appelant à un ‘mécanisme de protection internationale’ pour les civils palestiniens.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La session spectaculaire a vu les Etats-Unis tenter d’ajouter un paragraphe condamnant le Hamas, qui a finalement été rejeté pour des raisons de procédure, bien que la plupart des Etats membres l’aient soutenu.

La résolution, proposée par l’Algérie et la Turquie, a ensuite été adoptée avec 120 votes «oui», 8 votes «non» et 45 abstentions.

Les huit pays qui ont voté contre la résolution sont les États-Unis, Israël, l’Australie, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, le Togo et les Îles Salomon.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans une déclaration publiée avant le vote, a condamné la résolution, intitulée ‘Protection de la population civile palestinienne’.

‘L’attention incessante de l’ONU sur Israël ne fait pas que honte à l’organisation. Cela détourne également l’attention de tant d’autres problèmes urgents qui exigent l’attention de la communauté internationale ‘, a-t-il déclaré.

Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, a estimé que le projet était biaisé contre Israël, a proposé un amendement qui aurait ajouté une condamnation explicite de l’organisation terroriste Hamas et son lancement de roquettes, la promotion de la violence à Gaza et le creusage des tunnels pour s’infiltrer en Israël.

Mais l’Algérie a appelé à une ‘motion de non-action’, qui aurait empêché un vote sur l’amendement. Conformément aux règles de l’Assemblée générale, la motion a été soumise au vote de tous les États membres. Étonnamment, 78 pays se sont opposés à l’initiative de l’Algérie alors que seulement 59 l’ont soutenue.

L’amendement de Haley est approuvé avec une faible majorité, 62 à 58, avec 42 abstentions.

Cependant, le Président de l’Assemblée générale, Miroslav Lajčák, de Slovaquie, a déclaré qu’une majorité des deux tiers était nécessaire pour qu’un amendement soit ajouté à un projet de résolution.

Haley a fait appel de sa décision, qui a conduit la séance à être ajournée pendant plusieurs minutes.

Lorsque la session a repris, Lajčák a mis l’appel de Haley aux voix. Soixante-six pays ont voté en faveur, 72 s’y sont opposés et 26 se sont abstenus, ce qui signifie que le projet initial a été mis aux voix sans l’amendement américain.

Haley a condamné le vote final comme un «jugement moralement en faillite».

Mais elle a soutenu que ‘la pratique courante consistant à fermer les yeux sur les préjugés anti-israéliens de l’ONU est en train de changer’.

‘Aujourd’hui, une pluralité de 62 pays ont voté en faveur de l’effort mené par les Etats-Unis pour faire face à la responsabilité du Hamas face aux conditions désastreuses à Gaza. Nous avons eu plus de pays du bon côté que du mauvais côté. Par leurs votes, ces pays ont reconnu que la paix ne sera réalisée que lorsque les réalités seront reconnues, y compris les intérêts légitimes d’Israël en matière de sécurité, et la nécessité de mettre fin au terrorisme du Hamas ‘, a-t-elle déclaré.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, a félicité Haley pour ses efforts.

‘Alors que des manœuvres procédurales ont été utilisées pour le bloquer, nous sommes fiers qu’en travaillant avec les Américains et nos amis autour du monde, une majorité de nations à l’ONU a voté pour la première fois pour condamner les terroristes du Hamas’.

Les résolutions de l’Assemblée générale ne peuvent pas être opposées. Contrairement aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, elles ne sont pas juridiquement contraignantes pour les États membres. Le 1er juin, 10 pays ont voté en faveur d’un texte presque identique au Conseil de sécurité, proposé par le Koweït, mais il a échoué en raison d’un veto américain.

La résolution adoptée inclut une condamnation générale du terrorisme et de l’incitation, et ‘déplore le tir de roquettes de la bande de Gaza contre des zones civiles israéliennes’, mais elle omet de mentionner le Hamas, le groupe terroriste dirigeant l’enclave côtière et responsable de la violence émanant du territoire visant Israël.



Infos-Israel.News (avant Alyaexpress-News) ne vit que de la publicité Google. Nous aimons notre travail, vous aimez notre site et les chiffres de Google Analytics le prouvent. Pour que nous puissions continuer ce chemin ensemble, soutenez nous, chaque mois avec la somme de votre choix (même 5 €).

C'est important et urgent :

POUR UN DON LIBRE 

  • Vous pouvez aider par PAYPAL : cliquezICI
  • Vous pouvez aider par carte bancaire : cliquez ICI 
  • Vous pouvez envoyer un chèque : Alyaexpress-News . 509 TD Netivot 87820 - Israel

Merci à tous. Toute l’équipe de Infos Israel.News.

Abonnez-vous à nos alertes infos en temps réel sur votre téléphone en cliquant sur l'un de ses deux logos 

D'autres articles sur Infos-israel.news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.