Salão Verde Entrevista Dep. Jair Bolsonaro fala sobre comissao da verdade Foto: janine Moraes 05.05.2010

Le candidat présidentiel brésilien, qui est ouvertement favorable à Israël, a choisi un hôpital juif pour se rétablir après avoir été poignardé lors d’un rassemblement de rue.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le législateur d’extrême-droite Jair Bolsonaro a été poignardé dans le ventre jeudi alors qu’il faisait campagne à Juiz de Fora, dans le sud-est du Brésil. Désigné par beaucoup comme « le Trump du Brésil », le candidat, conservateur chrétien âgé de 63 ans, a été poignardé par un attaquant qui a dit à la police qu’il était « en mission pour Dieu ». Il a utilisé un couteau bien aiguisé et la situation aurait pu être plus dramatique.

Bolsonaro, grièvement blessé, a été transféré à l’hôpital Albert Einstein de São Paulo.

Bolsonaro a récemment annoncé son intention de transférer l’ambassade du Brésil de Tel-Aviv à Jérusalem, et il a refusé le traitement dans un hôpital arabe choisi par les plus hauts responsables du pays.

«Cette fois, les Syriens-Libanais – connus sous le nom de « l’hôpital des puissants » – ont perdu la bataille face à leur rival, l’Albert Einstein », a rapporté le journal le plus influent du Brésil, Folha de Sao Paulo.

Le plus radical parmi les près de 10 millions d’adeptes sur les réseaux sociaux de Bolsonaro a suggéré que sa vie serait menacée s’il était déplacé de la ville de Juiz de Fora pour recevoir un traitement médical « entre les mains de médecins arabes et musulmans », et non là où le Mossad israélien serait capable de le protéger.

« Certaines informations ne sont pas vraies. Nous démentons vigoureusement ceux qui, de manière frivole, veulent importer des conflits internationaux dans la société brésilienne », a déclaré le président nouvellement élu de la fédération juive de Rio, Ary Bergher.

« Les Arabes et les Juifs brésiliens utilisent les hôpitaux Albert Einstein et syro-libanais en toute confiance et cordialité. Le Brésil est fier de sa médecine de pointe dans les deux hôpitaux », a-t-il déclaré. « Né à Rio, le candidat a choisi d’être soigné à l’hôpital Albert Einstein de Sao Paulo. Il n’y a pas d’antagonisme ou d’animosité entre la communauté juive brésilienne et nos cousins ​​de la communauté arabe brésilienne », a également déclaré le président de la fédération juive.

Alors que certains des détracteurs de Bolsonaro avaient initialement suggéré que l’attaque avait été organisée, ses alliés ont révélé que l’attaquant avait été affilié au PSOL, le parti politique d’extrême gauche brésilien, membre d’une plateforme ouvertement anti-israélienne, dont un membre a brûlé plusieurs drapeaux israéliens, il y a quelques années.

« Un vol affrété envoyé par les Syro-Libanais a atterri à Juiz de Fora. Les Bolonaros ont remercié (l’hôpital) pour l’offre, mais ils avaient d’autres projets. Les relations étroites du législateur avec une partie de la communauté juive, qui gère le Einstein, avaient un poids plus lourd », a déclaré Folha de Sao Paulo. « Conseillée par l’homme d’affaires Fabio Wajngarten, partisan de Bolsonaro et figure connue de la communauté juive, la famille a choisi le Einstein. »

Les médecins ont déclaré que le candidat, qui est représentant de Rio de Janeiro au Congrès, passerait au moins une semaine à l’hôpital et pourrait prendre des semaines pour se remettre de blessures mettant sa vie en danger. Le premier tour des élections est prévu pour le 7 octobre.

Dans une vidéo enregistrée depuis son lit d’hôpital et relâchée vendredi, Bolsonaro a remercié le personnel médical et a décrit l’attaque. « Nous avons tous une mission ici-bas. Je me suis préparé pour un moment comme celui-ci, parce que vous courez des risques. », a-t-il déclaré.

Il a regretté d’avoir manqué le défilé du 7 septembre à Rio et cité le slogan de sa campagne : « Le Brésil avant tout et Dieu au-dessus de tout le monde. »

Dans une autre vidéo enregistrée avant l’attaque, Bolsonaro a souhaité Shana Tova à la communauté juive.

Le mois dernier, il a annoncé qu’il fermerait l’ambassade palestinienne à Brasilia et que son premier voyage international, s’il était élu, serait à l’Etat juif.

« La Palestine est-elle un pays? La Palestine n’est pas un pays, donc il ne devrait pas y avoir d’ambassade ici. Vous ne négociez pas avec des terroristes. », a-t-il déclaré.

Bolsonaro a déclaré qu’il chercherait à élargir le dialogue avec Israël, les États-Unis et l’Europe.

Le candidat a participé à quelques interviews télévisées ces dernières semaines, affirmant qu’il n’avait jamais été accusé de corruption au cours de sa carrière politique de près de 30 ans et qu’il avait également l’intention de transférer l’ambassade du Brésil de Tel-Aviv à Jérusalem.

Comme les politiciens évangéliques et profondément conservateurs aux États-Unis, Bolsonaro divise les électeurs juifs, qui ont tendance à être socialement libéraux mais veulent que leurs représentants soient fortement pro-israéliens.

« Mon cœur est vert, jaune, bleu et blanc. », a déclaré Bolsonaro à une audience de 400 personnes au club Hebraica de Rio en 2017, en référence aux drapeaux israélien et brésilien. Il a applaudi en saluant l’État juif pour son pouvoir et son système de protection sociale, affirmant qu’il devrait inspirer la plus grande nation d’Amérique latine.

Les partisans passionnés de Bolsonaro se réfèrent généralement à lui sous le surnom de « Mito », du mot mythe ou légende. Bolsonaro était le meilleur candidat parmi les 46 membres du Congrès élus de la région en 2014 et a remporté son sixième mandat consécutif en 24 ans. Ses trois fils, également politiciens, ont été souvent photographiés portant des T-shirts avec des messages en hébreu.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.