Les journaux intimes de Golda révèlent la panique de la guerre de Yom Kippour : « Ils nous jetteront aux chiens »

Des documents révélés à la suite d’une pétition des combattants de Tsahal qui ont participé à la guerre montrent le manque de confiance de la Première ministre Golda Meir dans l’aide financière de l’étranger, ainsi que ses plaidoyers aux États-Unis. Les États pour l’aide militaire ( » Tell the Kissinger SOS « ) • Les journaux mettent également en lumière la bataille entre le Mossad et les Forces armées concernant la responsabilité de l’échec de la préparation à la guerre, qui a commencé pendant les combats et se poursuit à ce jour.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Le deuxième jour de la guerre de Yom Kippour, le 7 octobre 1973 : la Première ministre Golda Meir est assise dans son bureau et reçoit des informations graves sur le terrain. « La situation n’est pas favorable sur les deux fronts », lui disent des officiers de Tsahal.

Ces document révèlent le niveau de tension tel que reflété dans les pourparlers entre Golda Meir et les ministres du gouvernement et les officiers de l’armée entrant et sortant de son bureau à cette époque. « Ils doivent recevoir des coups sévères », dit Meir à plusieurs reprises aux personnes présentes dans la salle, une fois au ministre Israel Galili, une fois au ministre Shimon Peres, une fois au secrétaire militaire, le général de brigade Israel Lior.

Publicité 

Les protocoles de la guerre de Yom Kippour

La journée du Premier ministre commence à 6h10 avec une mauvaise nouvelle.

« Le général de brigade Lior informe la Première ministre par téléphone de l’aggravation de la situation dans le Golan, il informe Golda de la décision d’évacuer les localités du Golan, ajoutant que la situation dans le nord est grave et que l’armée de l’air est intervenue.

A midi, le ministre de la Défense Moshe Dayan arrive du front sud à Jérusalem et entre dans le bureau de Golda Meir. Plus tard, le ministre des Finances Pinchas Sapir se joint, faisant le point sur les tentatives d’augmentation de l’aide financière pour la lutte pour l’existence de l’État d’Israël.

« J’étais assis avec les banquiers (les dirigeants des grandes banques) », explique Sapir. Mais la Premieère ministre n’est pas optimiste quant à l’aide financière et militaire du monde entier. « Le peu d’aide que nous avons dans le monde », dit-elle, « les Juifs ne sont pas aimés, même les Juifs les plus faibles. Ils nous jetteront aux chiens. »

Sapir demande à Dayan combien de victimes nous avons subies, mais le ministre de la Défense répond « nous ne savons pas ». Sapir demande si 250 soldats ont été tués, ce à quoi Dayan répond : « Peut-être plus. Seuls quatre sont revenus du mont Hermon et nous ont fournis ces informations. »

Zvi Zamir, 96 ans, et Eli Zeira, 93 ans, font partie de la dernière génération de commandants qui ont survécu aujourd’hui à la guerre de Yom Kippour. Pendant la guerre, Zamir a servi à la tête du Mossad et Zeira à la tête des forces armées.

Les journaux de Golda révèlent également Tapah sur cette question, à travers la documentation d’une réunion entre elle et le chef du Mossad le troisième jour de la guerre, où Zamir rapporte qu’il a dit à Zeira qu’il pensait que la guerre était sur le point d’éclater.

« Nous attendions des nouvelles de la guerre », a décrit le général Zamir à Meir lors de la séquence des événements des deux jours précédant l’attaque contre les armées arabes.

« Il y avait des opinions différentes sur la gravité de la situation. À 1h00, j’ai appris qu’il venait, et a donné un code de guerre. À 1h20, nous avons commencé à chercher des vols. Il n’y avait pas de vols El Al. Je suis allé à l’aéroport. Eli Zeira a appelé et m’a dit qu’il est un peu inquiet aussi. Je lui ai dit que je pensais que c’était une guerre. »

Soldats d'artillerie dans le canal de Suez (Photo : Uzi Keren, dans un camp avec l'aimable autorisation des archives de Tsahal au ministère de la Défense)

Le vol que Zamir recherchait était à destination de Londres, pour rencontrer l’informateur principal du renseignement israélien Ashraf Marwan. Marwan a demandé de le voir, une réunion a eu lieu entre lui et Zamir moins d’un jour avant le déclenchement de la guerre. Marwan a explicitement annoncé que la guerre éclaterait à Yom Kippour.

« Je suis arrivé à Londres le matin », a déclaré Zamir à Golda Meir, « il (Marwan) est arrivé à Londres à minuit. Nous nous sommes assis jusqu’à deux heures. Il m’a dit qu’il allait y avoir une guerre. Je ne sais pas pourquoi. « 

La guerre de Yom Kippour (Photo : porte-parole de Tsahal, archives de Tsahal au ministère de la Défense)

Lorsque Golda Meir termine la rencontre avec le chef du Mossad, elle reçoit de bonnes nouvelles, qui s’avèrent finalement être fausses. Le secrétaire militaire Lior déclare que « le canal se passe très bien. Nous ne sommes pas encore passés de l’autre côté, mais la force qui doit traverser est déjà prête. Toutes les divisions sont déjà en action.

Mais finalement, la guerre a été violente et les renseignements de Marwan n’ont pas été pris en considération… ce qui a causé de nombreuses victimes au sein de l’armée israélienne.

La guerre du Yom Kippour (Photo : Ministère de la Défense)

La publication actuelle des documents fait suite à la requête à la Haute Cour de justice déposée par le Centre de guerre de Yom Kippour, par l’intermédiaire d’Advis et de l’establishment de la défense.

Le centre de guerre de Yom Kippour a déclaré que « La révélation du journal intime de Golda est une étape importante dans le processus d’exposition de toute la documentation pertinente sur la guerre. Ceci, afin de permettre au grand public et les combattants de cette guerre et leurs familles, de comprendre plus clairement ce qui s’est réellement passé pendant la guerre de Yom Kippour. »

Le chef d'état-major David Elazar et le chef des services de sécurité Eli Zeira du commandement nord pendant la guerre de Yom Kippour (Photo : porte-parole de Tsahal, avec l'aimable autorisation des archives de Tsahal et du système de défense)

Selon l’avocat Benjamin Baretz, le centre de guerre de Yom Kippour continuera d’agir pour publier le reste des documents qui ont été mentionnés dans la pétition et qui n’ont pas encore été divulgués. »



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 

🟦 ANNONCE 🟦