Le « rabbin » Aharon Ramati, directeur du séminaire « Beer Miriam » dans le quartier Boukharan de Jérusalem est soupçonné de détenir des dizaines de femmes et d’enfants  en esclavage dans des conditions gravissimes et les a même attaqués.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Peu à peu, de nouveaux détails sont apparus sur la secte des orthodoxes tenu par un homme de 60 ans du quartier de Geula à Jérusalem, et arrêté hier.

Publié pour publication: Il s'agit du rabbin présumé dans la gestion d'un culte à Jérusalem
Le rabbin Aharon Ramati lors de son arrestation la nuit dernière (Photo: Haim Goldberg \ Knitted)

En 2011, certains rabbins ont qualifié le «séminaire» de cet homme de secte totalitaire et se sont plaints à la police. Cependant, les femmes sous contrôle ont déclaré qu’elles faisaient volontairement partie de la secte.

L’histoire s’est répétée en 2015, l’homme a été arrêté, certaines filles ont été interrogées, mais elles ont à nouveau déclaré que les accusations portées contre leur gourou n’étaient pas vraies.

L’enquête en cours a été rendue possible par plusieurs femmes qui se sont échappées de la secte et se sont tournées vers le Centre israélien pour les victimes de sectes. L’enquête a duré 2 mois, le résultat a été la dispersion de la secte et l’arrestation du suspect.

Les femmes et les enfants vivaient dans une maison dans des conditions de surpeuplement terrible et de manque de nourriture. Les participants montrent qu’ils ont été punis d’une douche froide et de coups, y compris les enfants. Dans la salle de classe, le rabbin les intimidait avec l’enfer qui les attendaient. Par exemple, en leur disant qu’ils se sentirait mal dans le monde « atartone », et les a forcés à mettre le feu aux mains.

De nombreuses femmes ont travaillé et donné de l’argent au rabbin. Il les a forcés à interrompre tous les contacts avec leurs proches. Quand ils ont appelé, les participants à la secte ont dit: « Je ne vous connais pas. »

Même les femmes qui ont quitté la secte, en règle générale, ne se plaignent pas de ce qui leur a été fait. Beaucoup d’entre elles étaient dans un état psychologique gravissime.

Un des proches a dit que ses deux sœurs, étaient dans le culte depuis neuf ans: « Il y a neuf ans, les filles ont eu une crise. Après la crise, elles ont cherché une oreille attentive. Un ami leur a recommandé qu’ elle pouvait dormir là-bas. Elle voulait rompre avec le monde et revenir à la réalité après s’être éloignée de l’environnement. « Ce qui s’est passé, c’est qu’après son arrivée, ils ont commencé à faire pression sur elles et elles étaient mineures. »

L’une des femmes a déclaré que la secte avait exigé que les filles signalent où elles se trouvent par des messages lorsqu’elles n’étaient pas au séminaire: « Elles avaient des marques bleues sur les mains, il y avait des sanctions. Nous avons apporté des preuves policières, cela ne suffisait pas. »

Ajoutant que les conditions de vie étaient mauvaises: « Une horreur. Nous savons avec certitude, qu’elles vivaient un enfer . Il y a beaucoup d’isolement de ces familles envers la société. Toute tentative de les contacter s’accompagnait d’une agression verbale très agressive de leur part. Le chef de la secte les a marié à l’insu de leur famille, et même lorsque nous avons essayé de chercher, ils ont brouillé les pistes, aujourd’hui, elles ont toutes des enfants.  »

Certains détails sont très similaires à ce qui se passait autrefois dans la secte de Goel Ratzon à Tel Aviv. Ratson a été arrêté en 2010 et condamné à 30 ans de prison pour fraude, esclavage, viol de mineurs et autres délits.

Concernant cette dernière information, les laïcs et médias ont tendance à généraliser tous les juifs orthodoxes à ce genre de secte, ce qui est complètement faux, car un homme peut se déguiser en rabbin et être un gourou, comme un homme qui se dit laïc peut être aussi un pédophile lors de vacances dans des pays qui n’interdisent pas de tels « faveurs touristiques » , on ne peut généraliser et accuser des communautés entières par rapport à des cas isolés, il y a des mauvaises personnes partout.

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !