Un haut responsable de la santé révèle : c’est le test corona le plus fiable

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, et de hauts responsables de son ministère ont annoncé aujourd’hui (mercredi) lors d’une conférence de presse spéciale un changement concernant les tests corona, dans lesquels les personnes vaccinées seront testées par un test antigène à domicile, mais les personnes âgées de 60 ans et + et les populations à risque subiront des tests PCR.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Le Dr Orly Greenfeld, directrice médicale du Centre d’information sur le virus Corona et médecin de famille des Services de santé Maccabi, s’est entretenue avec Anat Davidov sur 103FM et a expliqué les circonstances du changement : « Tant dans les choses que nous voyons sur le terrain, en termes de morbidité nous font prendre finalement des décisions. Nous comprenons que nous sommes dans une vague avec une épidémie très rapide, une morbidité qui est très en hausse, et en même temps une certaine limitation du nombre de tests PCR que nous avons dans le pays pour tester les patients.

Elle a déclaré : « Nous devons diviser les tests différemment. Il y a aussi beaucoup de responsabilité personnelle de chacun. Mais je tiens à souligner qu’au final, il n’y a pas de changement par rapport à ce qui s’est passé jusqu’à présent et ‘qui devrait s’isoler et qui ne devrait pas’, cela est très important » « En termes d’isolement – celui qui n’est pas vacciné, fera un test PCR et s’isolera, celui qui est vacciné fera un test antigène, s’il est négatif, il ne s’isole pas. Maintenant la question est de savoir quel test – si vous n’avez pas de pathologie ou avez moins de 60 ans, alors vous pouvez – si vous êtes vacciné « Faire un test d’antigène à domicile ou dans l’une des stations d’antigène dispersées dans tout le pays », a-t-elle ajouté.

En outre, se référant à la fiabilité des tests, elle a déclaré qu’« il ne fait aucun doute que le test le plus fiable est le test PCR, mais le test antigénique détecte également à la fois le variant omicron et le variant delta. Il est moins sensible. dans certains cas, nous pouvons voir des personnes sortir négatives, mais elles ne sont en fait pas négatives. Habituellement, nous le voyons chez les personnes dont le virus est moins exprimé dans le corps, plus le niveau est bas, moins il le détecte. Cela ne signifie pas qu’elles le sont. Ils peuvent être porteurs du virus, mais le test ne les détectera pas. « Ce sont généralement des personnes qui seront asymptomatiques ».

« On pense qu’ils peuvent aussi être moins contagieux, donc il y a une sorte de prise de risque ici, mais c’est un risque calculé, car on finit par devoir faire face à cette épidémie avec une morbidité croissante et avec une certaine pénurie de main d’oeuvres. Alors on préfère localiser d’abord « Tous ceux qui sont à risque. Et on dit – même si vous êtes sorti négatif et que vous êtes symptomatique et que vous êtes vacciné, restez chez vous », a-t-elle déclaré. .Elle a ajouté : « Je ne veux pas que les gens se promènent avec de la toux, de la fièvre, même quand ils sortent négatifs. Ne soyez pas avec des personnes à risque, protégez les tout le temps en portant un masque. On sait que même un test fait immédiatement après exposition avec un malde ou un jour après exposition, également avec un test PCR, ne peut être vrai à 100 %, nous avons donc vraiment besoin de responsabilité collective. Nous sommes maintenant dans une épidémie. »

Ensuite, le Dr Greenfeld a évoqué la forte augmentation de la morbidité, affirmant que « c’est certainement similaire aux prédictions que nous avons faites il y a quelques jours. Tous les trois jours, le nombre double et nous en sommes maintenant à près de 12 000, ce qui signifie que dans une semaine, nous serons à 50 000 et plus. Cela signifie qu’à la fin il y aura aussi plus d’hospitalisations, plus de charge pour le système. »« Nous savons que même lorsque la morbidité est légère, elle a parfois des effets et des complications à long terme, que nous voulons tous prévenir. Parallèlement, nous voulons localiser le plus rapidement possible les patients qui peuvent dégénérer en une maladie grave ou dégénérer en hospitalisation », a-t-elle déclaré.

En outre, le directeur médical du siège de la sensibilisation aux virus a déclaré que « chaque virus a un certain pic et il commence à baisser naturellement, mais nous ne savons pas quand il a été produit. » Il faut éviter un fardeau des hôpitaux, des gens qui sont à la maison. Même si on ne parle pas des isolés, 56 000 patients actifs sont aujourd’hui à la maison en isolement parce qu’ils sont malades. »

« Nous ne voulons pas que tout le monde soit malade. Nous voulons continuer aussi régulièrement que possible dans la vie. Nous voulons qu’ils poursuivent leurs études et continuent à travailler, et que les gens continuer à vivre et vivre aux côtés du corona. » Il y a des conséquences à long terme, il y a des conséquences pour le système de santé, toutes ces choses que nous voulons éviter », a-t-elle ajouté.

En conclusion, le Dr Greenfeld a déclaré se référant à la réponse du public au quatrième vaccin en disant que « nous avons plus de 74 000 personnes de plus de 60 ans qui ont été vaccinées avec le quatrième vaccin. Nous avons déjà des dizaines de milliers d’autres qui ont déjà pris rendez-vous. Le quatrième vaccin a une très large réponse de la population de plus de 60 ans. Nous n’avons aucune information sur le quatrième vaccin, nous sommes les premiers au monde, et encore une fois nous prenons une décision en vérifiant les risques quand nous comprenons que le quatrième vaccin n’a probablement pas d’effets secondaires ».

« Nous voyons les patients graves, nous voyons le personnel médical et nous ne voulons pas qu’ils soient infectés et qu’ils n’infectent les autres. Donc avec la baisse de l’efficacité du vaccin après quelques mois à partir du troisième vaccin, il est vrai dans certaines situations de refaire le quatrième vaccin », a-t-elle conclu.

 



Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.



SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)

   

🟦 ANNONCE 🟦