Israël est très préoccupé par le fait que les États-Unis préparent un accord dangereux avec l’Iran

Un haut responsable israélien a déclaré au Wall Street Journal avant la reprise des pourparlers avec l’Iran la semaine prochaine à Vienne qu’Israël se méfie d’un « accord réduit ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Israël est très préoccupé par le fait que les États-Unis préparent le terrain pour ce qu’ils appellent un accord moins-pour-moins », a déclaré un haut responsable israélien, s’exprimant sous couvert d’anonymat. « Un tel accord serait dommageable et ne profiterait qu’au régime iranien. »

« Cela convaincra le public iranien et les pays de la région que le chantage nucléaire fonctionne – il semble que les États-Unis puissent conclure un accord bénéfique pour l’Iran », a-t-il ajouté.

« Moins pour moins » signifie que l’Iran réduira l’enrichissement d’uranium à des niveaux dangereux et permettra aux inspecteurs de l’AIEA d’entrer dans ses installations. En réponse, les États-Unis lèveront certaines des sanctions, mais pas toutes. Dans le même temps, le général Mackenzie, commandant des forces américaines au Moyen-Orient, a déclaré hier qu’il ne voyait pas encore de succès dans les négociations, et les États-Unis sont prêts dans ce cas « à d’autres options de réponse » afin de empêcher les armes nucléaires de l’Iran. En fait, l’Iran est déjà tout à fait prêt à produire une bombe nucléaire, s’il le veut, cela se produira dans quelques mois.

Faire traîner les négociations ne fait qu’améliorer sa position – il est beaucoup plus facile de les mener avec des armes nucléaires toutes faites en main. Les régimes nucléaires essaient de « ne pas toucher », ce qui a été prouvé à maintes reprises dans la diplomatie mondiale.

Publicité 

L’Iran reprendra les négociations à Vienne avec les puissances mondiales après une interruption de cinq mois après l’élection du président ultra-conservateur Ibrahim Raisi.

L’Iran a demandé la levée de toutes les sanctions, mais l’administration Biden a déclaré qu’elle ne discutait que des mesures imposées par Trump dans le cadre du retrait de l’accord nucléaire, y compris une interdiction unilatérale complète des États-Unis à tous les pays d’acheter du pétrole iranien.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦