Les membres de la famille d’Eli Kay venus d’Afrique du Sud n’ont pas été acceptés dans le pays

Peur de la souche Omicron : cinq voyageurs d’Afrique du Sud, dont deux membres de la famille d’ Eli Kay qui a été tué dans un attentat terroriste dans la vieille ville il y a une semaine, se sont vu refuser l’entrée dans le pays et sont rentrés dans leur pays ce week-end.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les passagers ont rapporté qu’à leur départ pour Israël jeudi, les restrictions imposées par le gouvernement sur les vols en provenance d’Afrique n’étaient pas encore entrées en vigueur, et après une escale aux Emirats Arabes Unis vendredi, ils ont atterri à l’aéroport Ben Gourion. À leur arrivée en Israël, ils ont été emmenés pour une conversation dans une pièce latérale où ils ont été informés que leur entrée était interdite. Les passagers, les observateurs du Sabbat, ont objecté, arguant que cela conduirait à la profanation du Sabbat. À leur arrivée à l’aéroport de Dubaï, il leur a été clairement indiqué qu’ils n’étaient pas autorisés à rester dans le pays et ils ont été rapatriés par avion en Afrique du Sud.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Le cabinet Corona a approuvé hier une série de restrictions à la suite de l’épidémie de la souche Omicron en Israël et dans le monde. Entre autres choses, il a été décidé que l’aéroport Ben Gourion serait fermé aux étrangers pendant deux semaines, que le GSS serait en mesure d’authentifier le virus et que les rapatriés en Israël seraient contraints de rester isolés.

Plus tôt, vendredi après-midi, il avait été décidé à l’issue d’une discussion tenue par le Premier ministre Naftali Bennett que les pays africains, dont St Maurice, les Seychelles et Madagascar, à l’exception des pays d’Afrique du Nord, seraient définis comme des pays rouges ou les vols entrant et sortant seront interdits.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   
🟦 ANNONCE 🟦