Le chercheur Victor Hayoun a publié une nouvelle étude lors d’une conférence sous le thème « De Tunis à Djerba », au Centre Dahan de l’Université Bar-Ilan, en Israël concernant les victimes de la Shoah en Tunisie et a établit un chiffre plus élevé que d’habitude. Selon lui pas moins de près de 700 juifs tunisiens y seraient morts.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Quand j’ai réalisé qu’il n’y avait pas de recherche scientifique sur l’Holocauste des juifs de Tunisie, j’ai décidé de soulever la question et je travaille dessus depuis environ 12 ans.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : nous parlons de près de 700 membres de la communauté… Jusqu’en 2006, nous ne connaissions que 400 victimes d’origine tunisienne et en 2012, nous en connaissions 488. Aujourd’hui, nous savons que le nombre est plus proche de 700. »

Le chercheur va plus loin et affirme que le musée national israélien de la Shoah estime le nombre de 50 parmi les juifs tunisiens mais selon lui ce n’est pas le cas :

  • Les 50 selon Yad Vachem sont les victimes dans les camps de travaux forcés.
  • 390 autres ont été tués de diverses autres manières en Tunisie
  • 365 ont été tués dans les camps de la mort à Auschwitz

Pour Shimon Ohayon, directeur du centre : « Nous parlons de 700 personnes qui n’ont pas été reconnues et il est important d’en parler dans toutes les écoles « .

Ce site Infos-Israel.News est le travail de bénévoles qui aiment Israel et combat les mensonges sur l'Etat Juif. Cela demande beaucoup d'efforts, de temps et d'argent. Depuis plus de 7 ans et plus de 25 000 articles, nous tentons de fournir des informations précises et originales qui seraient passées inaperçues dans d'autres médias. Nous avons publiés des centaines de scoops et parfois nos articles finissent par faire une réelle différence. Notre équipe appréciera votre soutien, même le plus minime.

D'autres articles sur Infos-israel.news

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.