Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah a pleuré lors d’un discours lors de la cérémonie annuelle de l’Achoura. Dans un discours prononcé mardi et visionné dans le quartier Dahiya de Beyrouth, Nasrallah a condamné la pratique qui a pris racine parmi les croyants chiites qui blessent au couteau les visages des enfants pendant les processions de deuil.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les remarques ont été faites dans le contexte de la coutume des chiites de se blesser jusqu’au point de faire couler le sang à flot en signe d’expiation pour leurs péchés. « Le monde entier voit ce qui se passe ici aujourd’hui et je vous demande de faire preuve de retenue et de vous tenir à l’écart de quiconque veut nous créer une impression négative », a déclaré le chef de l’organisation terroriste.

Pour les chiites, le dixième anniversaire est un jour de deuil après la mort de Hussein bin Ali, fondateur du deuxième plus grand mouvement de l’islam. Il est d’usage de faire des processions dans lequel les personnes en deuil appellent son nom, et se fouettent et blessent leurs corps jusqu’à ce qu’ils saignent de remords pour le fait que son assassinat n’a pas été empêché.

Nasrallah a également fait référence à l’Organisation d’Etat islamique (« Daesh ») et a fermement condamné ses militants pour avoir insulté l’islam. « Les membres de Daesh donnent l’impression que nous sommes les plus offensés, mais les grands de l’Islam les condamnent. »

« Nous disons à Hussein, que la paix soit sur lui, comme nos imams et nos sages l’ont dit tout au long de l’histoire: » Aux petites bagatelles du monde, toutes entre les mains d’Allah « .

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️